Turquie

23 juillet 2018 12:46; Act: 23.07.2018 12:46 Print

Victime suisse: «Ma mère m'a vendue au gourou»

par Stefan Ehrbar/ofu - Adnan Oktar, chef d'une secte turque, a été arrêté la semaine dernière à Istanbul. Parmi ses victimes figure une ado domiciliée en Suisse. Elle affirme avoir été abusée sexuellement par le prédicateur.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

Le témoignage de Serra M. fait froid dans le dos. L'adolescente de 15 ans, domiciliée en Suisse alémanique, explique ce lundi à «20 Minuten» avoir été séquestrée et abusée par le prédicateur turc Adnan Oktar, arrêté en compagnie de 180 disciples la semaine dernière à Istanbul. «Ma mère m'a vendue à lui», raconte-t-elle à nos confrères alémaniques.

Serra M. est née en Turquie. Elle est arrivée en Suisse à l'âge de 7 ans. Elle, sa mère ainsi que le nouveau compagnon suisse de cette dernière se sont alors installés dans le canton de Soleure. C'est dans ce canton alémanique que sa maman est entrée en contact avec des disciples de la secte d'Adnan.

«Tout ce qu'elle voulait c'était de l'argent»

«Ma mère a commencé à ouvrir un compte Facebook à mon nom et y a publié des photos me montrant dans des poses sexy. Elle a utilisé mon profil pour discuter avec des personnes haut placées de la secte. C'est comme ça qu'Adnan a commencé à s'intéresser à moi.»

Selon l'adolescente, le gourou aurait fini par écrire à sa maman parce qu'il voulait rencontrer Serra. «Elle m'a donc emmenée en Turquie. Tout ce qu'elle voulait c'était de l'argent.»

Serra raconte avoir rendu visite à Adnan à plusieurs reprises dans sa villa d'Istanbul, faisant ainsi des aller-retour entre la Suisse et la Turquie. «Son plan était de m'épouser dès que j'aurai 18 ans.» Et d'ajouter: «Il ne m'a pas violée, mais il a fait des choses avec moi. Il n'arrêtait pas de me toucher les jambes ou les bras. Il me faisait des compliments sur mes fesses et ma poitrine.»

«J'ai perdu 17 kilos»

Décidée de ne pas se laisser faire, Serra s'est confiée à son père biologique qui vit à Dubaï. Après avoir obtenu la garde de sa fille en Turquie, Serra est allée vivre chez son papa durant 14 mois. Mais elle a fini par retourner en Suisse auprès de sa mère, qui n'arrêtait pas de la supplier de rentrer. Or quand elle s'est rendue compte qu'elle voulait toujours la vendre au gourou, elle a tout avoué à une travailleuse sociale de son école, qui a à son tour contacté l'Autorité de protection de l'enfant et de l'adulte. Celle-ci a placé l'ado dans une famille d'accueil. Une situation difficile pour Serra. «J'ai perdu 17 kilos parce que je n'allais pas bien. Ça n'a pas fonctionné pour moi.» La mineure vit actuellement dans un foyer dans le canton de Lucerne. Elle dit se sentir abandonnée par les autorités. «Je ne me sens pas en sécurité. J'ai été menacée par des membres de la secte via sms et appels.»

Contactée, la Police fédérale affirme ne pas être au courant de cette affaire. Le délit commis incombe au canton dans lequel est domiciliée la mère, précise-t-elle cependant. Contactées à leur tour, les autorités cantonales en question disent avoir entendu parler de cette affaire uniquement par le biais des médias. L'Autorité de protection de l'enfant et de l'adulte, elle, n'a pas pu être jointe pour une prise de position. On ignore donc pour l'heure si une enquête a été ouverte contre la mère de l'adolescente.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Marâtre Biologique le 23.07.2018 13:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Au trou la vieille

    Que fait donc la justice ? Cette mère indigne devrait être en prison depuis bien longtemps !

  • yess le 23.07.2018 13:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    gourou

    En suisse les gourous ont la belle vie. Ils ont même leurs émissions de télé sur tvm3 et rouge tv et tout ça légalement. Chaque semaine on recoit des pubs dans la boite aux lettre de mediums, gourous, pseudo professeurs qui guérissent tout. Plein de monde se fait abuser, mais les autorités laissent faire. Les gourous ont un bel avenir en suisse.

  • Vvv le 23.07.2018 13:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Non mais

    Bin voyons il viole et jen passe et cet individu peut venir prêcher en Suisse, on laisse vraiment venir nimporte qui chez nous, nos autorités devraient être plus vigilantes !!!!

Les derniers commentaires

  • Philosophe le 24.07.2018 13:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ethimologie

    alexandre Benalla deformation de Alexandre Ben Allah .. ( fils d'hallah) comme gustafsson = fils de Gustave ben = fils de

  • zeus le 24.07.2018 13:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    victimes des disfonctionnement des services publiq

    je ne sais pas pourquoi on jette du fric pour payer ces fonctionnaires qui disfonctionnent tout le temps mais savent toucher leur salaire chaque mois

  • Jenecroispas Auxlicornes le 24.07.2018 12:14 Report dénoncer ce commentaire

    Et pourquoi . . .

    Elle n'est pas restée chez sont père a Dubaï ?

  • ali le 24.07.2018 12:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    on sait pas

    et la présemption d' innoncence ?! si il est coupable il sera juger si non liberé ! Mais sa suffit ces tribunaux media-internet-twitter

  • Marie le 24.07.2018 09:57 Report dénoncer ce commentaire

    Scénario maléfique

    C'est toujours le même scénario, les autorités sont au courant, mais sourdes; les services de protection de l'enfance ne communiquent pas ou mal, c'est à croire qu'ils sont tout puissants et n'ont de compte à rendre à personne.