Suisse

11 octobre 2016 09:47; Act: 11.10.2016 11:24 Print

Viol: «Les femmes naïves sont un peu responsables»

La conseillère nationale Andrea Geissbühler (UDC/BE) a tenu des propos que certains jugent scandaleux. Cette dernière assume ses déclarations.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

En Suisse, les violeurs échappent souvent et facilement à la prison. En 2015, 26 des 82 personnes condamnées pour viol ont obtenu un sursis. Depuis 2006, 327 des 1155 affaires de viol (28%) ont connu la même issue, a révélé le week-end dernier la «SonntagsZeitung».

Interrogés dimanche par TeleBärn, tant le criminologue Martin Killias que la conseillère nationale bernoise Andrea Geissbühler (UDC) ont critiqué le fait que près d'un violeur sur trois ressort libre du tribunal. Mais la politicienne a ensuite quelque peu relativisé ses propos en affirmant que les peines de prison avec sursis – qui selon elle ne sont pas de réelles punitions – peuvent s'expliquer.

Des propos «inacceptables»

«Les femmes naïves qui ramènent à la maison des hommes qu'elles ne connaissent pas, se laissent aller pour ensuite décider qu'elles ne veulent finalement pas de rapport sexuel sont en quelque sorte aussi un peu responsables. Dans ce cas, les peines de prison avec sursis peuvent peut-être se justifier», estime ainsi l'ancienne agente de la police cantonale bernoise.

Ses propos ont rapidement suscité d'innombrables critiques, dont certaines proviennent même des rangs de son parti politique. La conseillère nationale Natalie Rickli (UDC/ZH) estime ainsi: «Il est évident que chaque femme doit faire attention et est responsable d'elle-même, mais ça ne justifie en aucun cas un viol ou une réduction de la peine.»

Elle protège les auteurs des faits

L'élue Mattea Meyer (PS/ZH) va encore plus loin et ne mâche pas ses mots: «De tels propos sont juste inacceptables. Une victime n'est jamais responsable de ce qui lui arrive. «Non» veut dire «non» et rien d'autre.» Si l'on rend les victimes responsables de ce qu'il leur est arrivé, elles n'oseront plus porter plainte contre leur agresseur, pense la socialiste. Et d'ajouter: «Andrea Geissbühler, qui a été policière, nuit ainsi au travail des forces de l'ordre et aussi à leur crédibilité. Car, dans tous les cas, la police doit prendre au sérieux les victimes. Ce qu'Andrea Geissbühler fait ici, c'est protéger les auteurs des faits.»

Les experts, issus de la protection des victimes, sont eux aussi scandalisés par les déclarations de la politicienne agrarienne. «Aucune femme victime d'un viol n'est responsable ou coresponsable de l'agression sexuelle qu'elle a subie», tonne Linda Borner, de Lantana, un service bernois d'aide aux victimes d'agressions sexuelles. Même son de cloche auprès de Brigitte Gschwend, d'Opferhilfe Bern: «Inviter un homme à venir chez soi ne signifie pas qu'il a droit à un rapport sexuel.»

Appel au bon sens des femmes

Contactée par «20 Minuten», Andrea Geissbühler ne revient pas sur ses mots. Elle rejette par ailleurs l'accusation selon laquelle elle protège les auteurs des faits: «J'ai clairement dit que je trouvais inacceptable que près d'un violeur sur trois n'écope que d'une peine de prison avec sursis. Cette proportion est beaucoup trop élevée.» La conseillère nationale appelle néanmoins à la prudence et au bon sens des femmes.

(ct/ofu)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Rosso Edition le 11.10.2016 10:16 Report dénoncer ce commentaire

    Rosso

    Un violeur ne va pas en prison, mais celui qui enfreint le code de la route fait de la prison??? Tout va bien en Suisse, les violeurs sont en sécurité chez nous...

  • P O le 11.10.2016 10:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Scan Swiss

    C'est étonnant de voir qu'en Suisse il est plus grave de faire un petit excès de vitesse que de violer...

  • zenzenmeo le 11.10.2016 10:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    une honte

    avec des réflexions comme ça en plus venant d' une femme on est pas prêt de mettre les violeurs en prison

Les derniers commentaires

  • Claire-P le 12.10.2016 16:53 Report dénoncer ce commentaire

    N'importe quoi !

    «Les femmes naïves sont un peu responsables» Et puis quoi encore ?!?! Chère Madame, quand vous y aurez passé vous-même on en reparlera. Les hommes, à la différence des bêtes, doivent garder leur bazar dans leur pantalon !

  • Mère choquée pour le 12.10.2016 13:03 Report dénoncer ce commentaire

    @femme choquée

    Je suis une maman de 3 filles. J'apprends surtout à mes filles de faire attention dans ce monde qui devient de + en + fou ou tout est permis. Echangisme, porno à gogo alors que cela ne choque plus bon nombre. Je leur apprend à ne pas être vulgaire et ne pas boire au point de ne plus se rappeler les fins de soirée ! Certaines femmes ne se rendent pas compte mais sont un appel au viol par des cinglés ne sachant pas se retenir !! Faut savoir faire la différence du comportement aguicheur ! Et je ne défend pas les violeurs ! mais faut pas non plus titiller les cinglés. Moi je suis choquée par vous

  • Luc pages le 12.10.2016 12:57 Report dénoncer ce commentaire

    @Irène

    Certes Irène mais je doute fort que c'était après une soirée arrosée ou vous étiez habillées sexy, aguichante voir entreprenante ! Tout est aussi dans une attitude ! Le gars va pas s'imaginer qu'il finira la soirée par un coup d'un soir si la femme est ne lui envoie pas certains signaux non plus ! Incroyable comme certains défendent les femmes aguicheuses sexy et qui s'amusent à provoquer ! ça me dépasse là. En soirée j'ai souvent vu des femmes qui se comportent vulgairement et qui n'on plus de retenue avec l'alcool !!! Après si des barges s'en occupent faut pas s'en étonner. point

  • Appel à bien lire le 12.10.2016 12:49 Report dénoncer ce commentaire

    pour le bon sens merci

    Mme Geissbühler appel à la prudence pour qu'une femme ne soit pas naïve et à la merci, et ne disculpe pas les violeurs. Incroyable le nombre de personne qui lisent entre les lignes comme bon leur semble et critiquent ensuite. Ils font preuve d'un manque de maturité certain là. Bref, une attitude aguicheuse peut servir d'appât à un désaxé tout comme un morceau de viande pour un requin. C'est ce qu'elle veut faire comprendre. Mais certains esprit sont bien trop étroit pour le comprendre. Alors vive la femme naïve et volage alors ? A choisir Mme Geissbühler a plus de bon sens que certains ici

  • Basler le 12.10.2016 12:20 Report dénoncer ce commentaire

    FAUT IGNORER LA PROFOCATION CA EXISTE

    Le viol doit être sévèrement puni. Point bar ! Toute fois, d'après l'article que j'ai lu, Mme Geissbühler fait ressortir aussi une plus grande prudence de comportement des femmes, ce qui est parfaitement justifié et dans aucun cas disculpe le violeurs. Aujourd'hui le sexe est devenu un article de consommation comme dans la guerre qui à été la chaire de canon.