Autriche

09 juillet 2014 13:34; Act: 09.07.2014 14:59 Print

Violée et laissée pour morte près de Saint-Gall

Une femme a été agressée en marge d'une fête, le week-end dernier à Gaissau (Aut), près de la frontière saint-galloise. La police suisse collabore avec les agents autrichiens.

Une faute?

Une Autrichienne de 20 ans a été retrouvée grièvement blessée, dimanche au petit matin, à Gaissau, en Autriche. Selon un communiqué de la police locale publié mercredi, la jeune femme avait assisté à une fête, la «Georgs-Fest», avant de quitter la manifestation avec un inconnu aux alentours de 3h.

La victime a été violée et grièvement blessée dans une ruelle peu éclairée de la localité autrichienne. Elle a été retrouvée environ une heure après les faits par une habitante du quartier en question. Amenée à l'hôpital, elle a dû être opérée d'urgence. Même si son état de santé est désormais stable, elle n'a pas encore pu être interrogée par les agents.

Selon divers témoignages, l'auteur de l'agression a une vingtaine d'années et mesure entre 1,70 et 1,80 mètres. Il portait des chaussures de sport et pourrait présenter des blessures sur son corps.

Comme beaucoup de Saint-Gallois se rendent chaque année à la «Georgs-Fest», laquelle a accueilli cette année près de 1000 personnes, les policiers autrichiens ont demandé l'aide de leurs collègues suisses. L'information a été confirmée par le porte-parole de la police cantonale saint-galloise, Hanspeter Krüsi. Pour l'instant, toutes les recherches sont restées vaines.

Sur le site de la manifestation, les organisateurs écrivent qu'ils sont profondément choqués par ce qui s'est passé: «Nous espérons que l'auteur des faits sera retrouvé rapidement et qu'il sera puni d'une sanction sévère pour ce qu'il a fait.»

(20 Minuten/ofu)