Bâle

13 mai 2019 19:02; Act: 13.05.2019 19:02 Print

Voleur pris de remords: «Désolé, j'étais bourré»

Un Bâlois a récemment subtilisé un vélo. Comme il ne sait plus exactement où il l'a volé, il a affiché un mot d'excuse à l'entrée de deux immeubles locatifs dans l'espoir de retrouver le propriétaire.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

Quand on a bu, il arrive qu'on fasse des choses dont on est peu fier le lendemain. C'est ce qui est arrivé récemment à un Bâlois. À son réveil, il s'est rendu compte qu'il avait subtilisé une bicyclette. «J'étais bourré et j'ai volé un vélo. Je suis réellement navré! Je l'ai déposé au poste de police Kannenfeld», explique-t-il dans une lettre qu'il a affichée à l'entrée de deux immeubles locatifs de la cité rhénane.

Honnêteté saluée sur Twitter

L'individu ne se rappelle en effet plus très bien où il s'est emparé du deux-roues. À l'heure actuelle, on ignore si le propriétaire du vélo a lu le message. Tout ce que l'on sait, c'est qu'une personne a posté le mot d'excuse sur Twitter, où il est actuellement vivement commenté. La plupart des internautes saluent l'honnêteté de l'Alémanique.

Seuls 2% des cas sont élucidés

L'an dernier, 2573 vélos ont été subtilisés à Bâle-Ville. Ce chiffre ne serait que la pointe visible de l'iceberg puisque de nombreux propriétaires ne portent pas plainte. Dans seulement 2% des cas, les vélos réapparaissent.

(jes/ofu)