Elections fédérales

16 octobre 2019 09:17; Act: 16.10.2019 09:27 Print

Vote anticipé: participation en légère hausse

A jour J-5, les électeurs sont un peu plus nombreux qu'il y a 4 ans à avoir voté, en particulier dans les villes et dans trois cantons romands.

storybild

Depuis 1995, la participation finale aux élections fédérales n'a fait qu'augmenter. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Moins d'une semaine avant les élections fédérales 2019, les Suisses ont été plus nombreux à voter de façon anticipée dans trois cantons romands et dans les villes principales de Zurich et Berne. Depuis 1995, la participation finale n'a fait qu'augmenter.

A Zurich, 28,8 % des électeurs avaient déjà voté mardi à midi contre 25,5% au même moment il y a quatre ans. A Berne, 28% des électeurs s'étaient prononcés contre 23,5% en 2015. Dans la ville de Zofingue (AG), qui est considérée comme incarnant la moyenne suisse pour le nombre de voix, le taux de participation est supérieure de cinq points par rapport à 2015: lundi, 28% des enveloppes électorales avaient été reçues.

A Lausanne, 18% des électeurs avaient voté lundi par correspondance. A ce stade, la participation affichait une légère hausse dans la capitale vaudoise par rapport aux fédérales de 2015 où 16,8% avaient été enregistrés. Pour les Vaudois de l'étranger, dont les enveloppes de votes arrivent à Lausanne, le taux de participation se montait à 13,2% lundi (16,8% en 2015).

Hausse à Neuchâtel

La même tendance est signalée à Neuchâtel: selon les enveloppes de vote par correspondance rentrées, le taux de participation dans le canton atteignait 16,9% lundi à 18h00 pour le Conseil des Etats. Il se montait à 15,8% le même jour il y a quatre ans. Pour mémoire, les étrangers établis durablement dans le canton de Neuchâtel peuvent élire leurs sénateurs.

Pour le Conseil national, où seuls 113'000 électeurs de nationalité suisse peuvent s'exprimer, le taux est traditionnellement plus élevé qu'au Conseil des Etats. La Chancellerie ne donne pas de chiffres sur l'évolution de ce taux.

La hausse est moins marquée à Sion. Dans la capitale valaisanne, 21,8% des électeurs avaient voté par correspondance jusqu'à mardi matin. Un chiffre similaire à 2015 (21,4%), a indiqué à Keystone-ATS Pierre-Yves Debons, secrétaire administratif. Les citoyens ont voté dès la réception du matériel du vote, au rythme de 270 enveloppes en moyenne réceptionnées chaque jour.

Tassement à Genève, Jura et Fribourg

A Genève, six jours avant le scrutin, 20% des Genevois avaient déjà voté de façon anticipée pour le Conseil national contre 24,8% il y a quatre ans. En ville de Fribourg, environ 21% des électeurs avaient voté par correspondance lundi après-midi. Ce taux est stable. Du côté de Bulle, l'administration relevait une légère augmentation de la participation, qui atteignait 16,3% lundi soir, contre 15,5% six jours avant le scrutin de 2015.

Dans le canton du Jura, il n'est pas possible de faire une comparaison avec 2015. Il y a quatre ans, les citoyens élisaient aussi leur gouvernement et leur parlement, ce qui avait dopé la participation. A Delémont, le taux de participation s'élevait mardi matin à 17,2% contre 31,9% à la même période, il y a quatre ans. Près de 1500 ayants-droit sur 8460 s'étaient déjà exprimés.

Forte participation en Argovie

Une participation électorale nettement plus importante semble se dessiner dans le canton d'Argovie. La grande commune de Wettingen dans le canton d'Argovie connaît par exemple une hausse de 8 points.

Dans la ville de Schaffhouse, le nombre de vote par correspondance devrait être plus élevé qu'il y a quatre ans. Mardi, la ville avait déjà reçu 32% des enveloppes électorales. Les Schaffhousois ne doivent plus coller un timbre sur l'enveloppe de vote. Le canton de Schaffhouse possède déjà l?un des taux de vote les plus élevés de Suisse car les abstentionnistes reçoivent une amende. L'année dernière, son montant a doublé, passant de 3 à 6 francs.

Dans la ville de Lucerne, 24,1% des électeurs avaient déjà voté mardi. C'est légèrement plus qu'en 2015 avec 23%. Dans la ville de Bâle, la participation est inférieure d'environ 4 points de pourcentage par rapport à celle de 2015. Mardi, 29,5% des électeurs s'étaient déjà exprimés contre 33,7% en 2015. À la chancellerie, on estime que le taux de participation électorale sera au final à nouveau autour de 50%.

La barre des 50%

Le taux de participation aux élections fédérales augmente progressivement depuis 1995 (42,2%), selon les chiffres de l'Office fédéral de la statistique. En 2015, 48,5% des Suisses ont rempli leur devoir de citoyen. La barre des 50% n'a plus été franchie depuis 1975.

Dans les cantons romands, la participation dépassait la barre des 50% il y a quatre ans dans deux cantons: le Jura (54,3%) et le Valais (59,8 %). Elle était supérieure à 40% dans les quatre autres: NE (41,8%), GE (42,9%), VD (42,9%) et Fribourg (47,2%).

(nxp/ats)