Conflit fiscal

02 mai 2014 09:32; Act: 02.05.2014 09:42 Print

Widmer-Schlumpf se rend aux Etats-Unis

La ministre des Finances s'est envolée jeudi matin pour les Etats-Unis, où elle doit notamment évoquer le conflit fiscal avec le ministre américain de la Justice.

storybild

L'entretien entre Eveline Widmer-Schlumpf et Eric Holder aurait déjà dû avoir lieu début avril en marge de la réunion de printemps du Fonds monétaire international (FMI). (Photo: Keystone/Peter Klaunzer)

Sur ce sujet
Une faute?

Cette rencontre entre la conseillère fédérale et Eric Holder est agendée à vendredi. Le porte-parole du Département fédéral des finances (DFF) a confirmé à l'ats cette information révélée par la RTS, ainsi que la radio et la télévision tessinoises. Roland Meier a précisé que l'entretien entre les deux ministres aurait déjà dû avoir lieu début avril en marge de la réunion de printemps du Fonds monétaire international (FMI).

La rencontre n'ayant pas pu se concrétiser, elle avait été reportée à début mai. Interrogé sur le contenu des discussions, le porte-parole s'est contenté d'indiquer que le programme de régularisation des banques, ainsi que le conflit fiscal Suisse-Etats-Unis en général, seraient au menu.

Ces derniers jours, plusieurs journaux dont le «Wall Street Journal» et le «New York Times» ont évoqué la préparation d'une plainte pénale contre Credit Suisse par des procureurs américains. Il ne serait pas surprenant que cette affaire - que la grande banque refuse de commenter - soit évoquée par Mme Widmer-Schlumpf et M. Holder.

Débloquer l'accord rapidement

Mercredi devant la presse à Berne, le ministre des affaires étrangères Didier Burkhalter a indiqué que la question des banques suisses aux Etats-Unis avait également été abordée par le Conseil fédéral durant sa séance hebdomadaire. «Nous avons fait le point. Le programme pour les banques de la catégorie 2 se passe relativement bien, d'après ce que nous voyons. Plus d'une centaine de banques se sont inscrites en catégorie 2 et le processus suit son cours.»

Concernant les banques qui étaient déjà en procédure auparavant, soit celles de la catégorie 1, le «Conseil fédéral tient à rappeler l'importance d'un traitement fairplay et du respect de la proportionnalité», a insisté le Neuchâtelois.

«La plupart des problèmes concernant le transfert des données peuvent être réglés par l'accord de double imposition entre la Suisse et les Etats-Unis de 2009. Mais cet accord reste bloqué aux Etats-Unis. Il faut le débloquer rapidement», a-t-il ajouté.

(ats)