Addictions

05 février 2019 19:34; Act: 05.02.2019 19:34 Print

Voici ce que consomment les Suisses

Selon un récent rapport d'Addiction Suisse, les substances illégales sont omniprésentes et les produits légaux, eux, sont disponibles «24 heures sur 24 presque à chaque coin de rue».

Sur ce sujet
Une faute?

Chaque année, les problèmes liés aux dépendances entraînent plus de 11'000 décès et des coûts de l'ordre de 14 milliards de francs. Addiction Suisse, centre national de recherche dans le domaine de la santé, appelle donc les politiciens, les acteurs de la santé et les autorités à s'intéresser davantage à la dynamique de ces marchés.

Alcool

7,8 litres d'alcool pur par personne ont été consommés en 2017, en Suisse.

20% de la population a une consommation considérée comme «à risque».

250'000 personnes sont alcoolo-dépendantes.

1 décès sur 12 est lié à l'alcool.

Les coûts de la consommation d'alcool pour la société sont estimés à 4,2 milliards de francs.

Tabac

Environ 27% de la population suisse de 15 ans et plus fumait ou vapotait en 2017.

9,6 milliards de cigarettes industrielles ont été vendues en 2017. Cela correspond à environ 1400 cigarettes par habitant âgé de 15 ans ou plus.

56 paquets de cigarettes par habitant ont été fumés en 2017.

Drogues illégales

Environ 3% de la population consomme régulièrement du cannabis. Il s'agit de la substance illicite la plus consommée en Suisse.

Le marché suisse de la cocaïne représente environ 5 tonnes.

Le marché de la cocaïne engendre des revenus de l'ordre de 330 millions de francs par année.

La quantité d'héroïne coupée en circulation sur le marché helvétique est estimée à 1,8 à 2,5 tonnes par an.

3,3% des jeunes sondés, âgés de 20 à 24 ans, ont consommé des psychostimulants, par exemple la Ritaline, en 2016. Ces produits sont avant tout consommés pour améliorer les performances cérébrales.

Jeux d'argent

1,15 million de personnes, dont 76'000 joueurs excessifs, jouent à des jeux d'argent en Suisse.

Les pertes des personnes qui jouent se montent à 1,6 milliard de francs par année.

Le coût social du jeu excessif atteint chaque année entre 551 et 648 millions de francs. Il s'agit de dépenses de santé supplémentaires, de perte de productivité et de diminution de la qualité de vie.

Les substances psychoactives et les jeux d'argent entraînent chaque année 11'000 décès et des coûts sociaux supérieurs à 14 milliards de francs.

(ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • rouky le 05.02.2019 19:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    chacun son addiction

    En parlant d'addiction, vous en avez aussi une, celle de nous augmenter les primes d'assurances maladie. Quand ça vous rapporte, je comprends qu'on ne s'en lasse pas...

  • Jean-Jacques le 05.02.2019 20:03 Report dénoncer ce commentaire

    Comiques....

    "20% de la population a une consommation considérée comme «à risque»." Quand on sait ce qu'est une consommation considérée comme étant à risques, je m'attendais à un taux plus élevé... Sérieusement, ça fait bien 50 ans que je bois mes 2 ballons de rouges chaque jour. Aujourd'hui à 78 ans, je suis en très grande forme et j'espère bien pouvoir continuer à entrer dans cette classe "à risque" pendant encore quelques annéesé.

  • Déchets VS déchets le 05.02.2019 20:30 Report dénoncer ce commentaire

    ...pour la drogue, pas surprenant

    Suisse, seul pays au monde où tu risques plus à poser un sac poubelle noir au bord de la route, qu'à te tirer un rail de coke sur le capot d'une bagnole de flics...

Les derniers commentaires

  • GargamIel le 06.02.2019 22:03 Report dénoncer ce commentaire

    Moi je suis addict au Cenovis

    Moi je suis addict au Cenovis

  • Cédric le 06.02.2019 11:43 Report dénoncer ce commentaire

    Mauvais pourcentage

    Cannabis 3%? Ahahah franchement.. Revoyez vos études.. Ça tourne plutôt dans les 20-30% je pense selon mon entourage du moin :)

  • alors ? le 06.02.2019 11:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    taxes sur l'alcool ?

    A quand une campagne et des lourdes taxes sur l'alcool ?

    • jarod gibbs le 06.02.2019 15:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @alors ?

      Vous voulez ruiner les valaisans?

  • Stecatherine le 06.02.2019 10:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Statistiques de manipulation.

    Je ne crois plus aux statistiques. On nous gave avec des pourcentages de décès, x pour l'alcool, x pour les suicides, x pour les accidents de la route, x pour les accidents de sport, x pour les accidents domestiques et j'en passe. A tout additionner on doit largement dépasser les 100 % ! Ces statistiques ne sont faites que pour inquiéter les gens ou pour faire passer des lois restrictives. Sans compter ceux que cela occupe et qu'il faut payer cher !

    • ProfStat le 06.02.2019 11:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Stecatherine

      c'est bien de ne pas croire ce que tu ne comprends pas

  • Nassara le 06.02.2019 10:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pfffffff!

    Comme si les autres pays étaient sans addiction!!!