Dübendorf (ZH)

15 février 2019 09:22; Act: 15.02.2019 10:28 Print

«C'est si triste. Elle était toujours gentille»

Le cadavre d'une jeune femme a été retrouvé mercredi sur un parking de Dübendorf (ZH). Selon la police, qui privilégie la piste criminelle, une dispute aurait précédé les faits.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Sur les réseaux sociaux, la victime se présentait comme une personne «calme, drôle et gentille». La jeune femme de 29 ans, travaillant dans une crèche, a été retrouvée sans vie mercredi matin, sur un parking de Dübendorf (ZH). Sa voisine a vu son corps inanimé, allongé sous une voiture blanche. Selon elle, seuls ses pieds dépassaient du véhicule. «C'est horrible. Je ne la connaissais pas super bien, mais elle était toujours gentille. C'est si triste», raconte-t-elle jeudi à nos confrères de «20 Minuten».

«Un gros bruit»

La police cantonale zurichoise privilégie la piste criminelle. «Un témoin a entendu une dispute», explique le porte-parole Marc Besson. Un autre voisin habitant le même immeuble que la victime dit avoir entendu la fameuse dispute: «J'ai entendu une femme crier entre 6h et 7h du matin. Ensuite, il y a eu un gros bruit.» Il ignore si les faits se sont produits à l'intérieur de l'immeuble ou à l'extérieur.

Le petit ami de la victime s'est exprimé jeudi sur les faits. «Je vais très mal», avoue l'homme de 34 ans, qui précise avoir été interrogé par la police. Le Ministère public zurichois confirme cette information tout en précisant qu'il a renoncé à demander sa mise en détention provisoire.

Le père du trentenaire a parlé à son fils mercredi matin: «Il m'a dit qu'il ne pouvait pas manger avec moi à midi parce que sa copine était morte.» Il dit être sous le choc: «Elle était toujours si gentille et leur relation avait l'air harmonieuse. Ils aimaient bien faire la fête ensemble.»

«C'est quelqu'un d'adorable»

La mère du jeune homme est elle aussi effondrée. Elle confirme que l'employée de crèche était toujours gentille et plutôt calme de nature. Elle a parlé à son fils pour la dernière fois samedi. «Mercredi, son téléphone portable était éteint. Je n'arrive pas à le joindre.» Et d'ajouter: «Je ne pense pas que mon fils ait quelque chose à avoir avec tout ça. C'est quelqu'un d'adorable qui ne pourrait faire de mal à personne.»

Selon «Züriost», la jeune femme de 29 ans était victime d'un harceleur, il y a plusieurs années. La mère de l'employée de crèche a confirmé au journal que l'individu ne cessait de lui envoyer des messages, de la suivre et de l'espionner. La situation était devenue si pesante qu'elle avait fini par déposer plainte contre lui.

Interrogé à ce sujet, le Ministère public n'a pas voulu s'exprimer sur ces faits. Il s'est contenté de dire que personne n'a été arrêté pour le moment.


(tam/wed/mon/ofu)