Crash d'Air Algeria

25 juillet 2014 19:02; Act: 26.07.2014 08:31 Print

«Ça ressemble à un cauchemar...»

par Frédéric Nejad Toulami - A peine rentrés de voyage dans leur village, les parents de la jeune Romande décédée dans le crash de l'avion d'Air Algérie, jeudi, font face au drame dans la dignité.

storybild
Sur ce sujet
Une faute?

Le père et la mère de F.P., décédée dans la catastrophe aérienne survenue jeudi au-dessus du Mali, sont soudés dans la douleur. Rencontrés vendredi après-midi, dans leur petit village de la région vaudoise de Cossonay, ils rentraient tout juste de vacances. «Nous étions encore en Pologne hier (ndlr: jeudi) quand notre fils nous a avertis. Ça ressemble à un cauchemar pour nous là... Nous ne voulons pas trop nous exprimer à ce sujet, désolé», déclare la maman sur le pas de la porte, les larmes aux yeux.

Leur fille se trouvait en vacances privées au Burkina Faso où réside son ami. Sans nouvelles d'elle jeudi, alors que son avion était censé avoir atterri à Alger, il s'est inquiété et a contacté le frère de F.P, à Lausanne. Puis le drame a été confirmé officiellement...

Pour l'heure, les parents sont tenus au courant de l'évolution des recherches au Mali par leur fils, qui était proche de sa soeur décédée: tous deux avaient vécu un temps ensemble dans le même appartement à Lausanne. «C'est lui qui fait notre intermédiaire avec le département fédéral des affaires étrangères, explique le papa. Mais actuellement, c'est la phase pénible du début des recherches dans les débris...» Il regrette aussi de ne pas nous parler dans le détail du travail de sa fille, active dans l'humanitaire et les festivals culturels: «Elle aimait ce qu'elle faisait et elle ne comptait pas ses heures.»

F.B. avait écrit sur son profil d'un réseau social en ligne: «Fascinée par le monde de la culture et par les cultures du monde».