Vol de Solar Impulse

07 avril 2010 10:34; Act: 07.04.2010 20:00 Print

«C’est un extraordinaire soulagement»

par Fabrice Aubert/Alberto Tikulin, Payerne - L'avion solaire Solar Impulse a réussi un vol d'une heure et demi sans soucis. Bertrand Piccard est aux anges!

Voir le diaporama en grand »

Solar Impulse a décollé à 10h30 de l'aéroport de Payerne.

Sur ce sujet
Une faute?

«Hello again», s'est écrié tout sourire Bertrand Piccard lors de la conférence de presse suivant la vol de Solar Impulse (voir vidéo-ci-dessus). «Jamais un avion de ce type, aussi grand, léger et utilisant si peu d’énergie, n'a volé dans le passé», a estimé M. Piccard.

Le faire décoller «était un immense point d'interrogation», a-t-il rappelé, «et c’est un extraordinaire soulagement de pouvoir être ici avec le sourire après un incroyable vol parfait de Markus Scherdel. Cela prouve que nous avions vu juste».

«Ce n’est pas la fin de la mission puisque le but de Solar Impulse est de voler jour et nuit sans carburant et de démontrer que l’on peut accomplir des choses impossibles avec les énergies renouvelables», a continué Betrtand Piccard concluant: «Ce premier vol nous a donné la confiance nécessaire pour le prochain vol et les prochaines missions».

Le but: le tour du monde en 2013

Cet été, Solar Impulse va entreprendre des vols de nuit à Payerne afin de démontrer l'efficacité de son système de propulsion et de conservation de l'énergie solaire.

Le but final reste le tour du monde par étapes en 2013, a précisé André Borschberg, alors qu'il était question de 2012 jusqu'à présent.

Le pilote du vol d'essai, l'Allemand Markus Scherdel, a insisté sur sa concentration durant l'opération et le fait que l'avion s'est comporté comme durant les simulations. «C'était un moment vraiment très particulier», a-t-il ajouté avec un grand sourire.

L'astronaute Claude Nicollier, qui a surveillé le vol du sol, a indiqué qu'il s'agissait d'un grand succès et d'un privilège pour lui d'être au cœur de cette aventure.

Solar Impulse sort de son hangar (vidéo: 20minutes online):


Le décollage (vidéo: 20minutes online):


Solar Impulse en vol (vidéo: 20minutes online):

L'atterrissage (vidéo: 20minutes online):

Un vol très attendu

Après une heure et demi d'attente, Solar Impulse avait finalement pris son envol à 10h28 mercredi. Démarrant avec une vitesse avoisinant les 40km/h, il n'aura fallu que 200 mètres à l'avion solaire de Bertrand Piccard pour quitter le sol.

Plusieurs centaines de badauds s'étaient massés autour du terrain de l'aéroport militaire de Payerne pour assister à cette grande première. Ils ont accueilli le décollage sous un tonnerre d'applaudissements. L'avion a atteint une vitesse de croisière proche des 70km/h.

Peu avant midi, soit après une heure et demi de vol, Solar Impulse s'est posé sur la base militaire.

Sept ans de travail concrétisés

«C'est un grand moment pour nous. Ce n'est pas une révolution pour l'aviation mais pour Solar Impulse», a déclaré Bertrand Piccard face à la presse avant le décollage.

«C'est un moment très important, incroyable, pour nous après sept ans de travail et de développement. Nous sommes très excités», a ajouté André Borschberg.

Solar Impulse a effectué pour la première fois un vol de près de deux heures au-dessus de la place militaire afin de tester pour de vrai tout ce qui a été étudié en simulation.

(ats)