Lausanne

03 juillet 2014 23:22; Act: 04.07.2014 11:11 Print

«C’est un scandale, il faut que cette inégalité cesse!»

par Frédéric Nejad/frb - Les autorités ne pratiquent pas de contrôles policiers sur les activités de l’Espace autogéré. Réactions.

storybild

Les occupants des lieux bénéficient d'un contrat de confiance. (P. Maeder/24h/dr)

Sur ce sujet
Une faute?

«Nous nous interrogeons sur les motifs qui conduisent les municipaux Marc Vuilleumier et Grégoire Junod à tolérer cette situation. Nous allons demander une clarification à la Ville avec une interpellation.» Président du Parti libéral-radical (PLR) lausannois , Nicolas Gillard réagit face à l’attitude jugée complaisante de la police communale envers les occupants de l’Espace autogéré, à l’avenue César-Roux. Alors même qu’elle semble parfois intransigeante envers les patrons de clubs ou les festivals, comme avec l’Inferno le week-end dernier (lire ci-contre).

«L’Espace autogéré est au bénéfice d’un contrat de confiance avec la Ville depuis sa création, note le porte-¬parole de la police, Sébastien Jost, de concert avec Grégoire Junod. Il bénéficie ainsi d’un statut un peu particulier. A ce titre, il n’a jamais été assimilé à un établissement public et il n’y a donc pas de contrôle au sens de la loi sur les auberges et débits de boissons.» Pourtant, des boissons alcoolisées y sont vendues, et des concerts organisés régulièrement.

Du côté des bars et des clubs qui respectent la loi sous peine de sanctions, les dents grincent très fort. «C’est un pur scandale, s’offusque Pierre Godio, porte-parole du Pool, qui regroupe une trentaine d’établissements à Lausanne. Je n’ai rien contre cet Espace, mais il ne doit pas avoir des normes différentes. Il doit suivre les règles imposées à tous les autres clubs!» Son collègue du XIIIe-Siècle ajoute: «Avec ses contrôles, la police du commerce nous harcèle moralement, il est temps que cette inégalité de traitement cesse!» Même son de cloche du côté du PLR local.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Commentaires sélectionnés

L'Espace autogéré est a but non lucratif sur le papier et tout le monde y est bénévole. Seulement l'Espace autogéré, qui pratique des prix à peine plus bas que ceux pratiqués dans les établissements "traditionnels", n'a absolument aucun frais (TVA, assurances, masse salariale, eau, électricité, chauffage, licence et patente). Il doit donc brasser d'importantes sommes d'argent. Ils serait donc juste que ces adeptes du socialisme participent un peu à la collectivité et mettent la main au porte-monnaie. Et je ne parle même pas des mesures de sécurité inexistantes là-bas. Ainsi que la concurrence déloyale faite aux autres établissements de nuit à Lausanne. Car oui: l'Espace auto-géré n'est rien d'autre qu'une salle de concerts, boîte de nuit, avec débit de boissons. Ils sont simplement exemptés de toute taxe et réglementations. Il serait donc temps de mettre tout les acteurs des nuits lausannoises sur un pied d'égalité. – Martel Charle

En quoi cet Espace autogéré porte préjudice? C'est un établissement à but non lucratif qui permet à chacun de s'amuser à prix réduit et sans prises de tête. Tout se passe généralement très bien, dans le respect de l'autre. – JeanBon

Les commentaires les plus populaires

  • David le 04.07.2014 00:19 Report dénoncer ce commentaire

    laxisme avec les squatteurs &les dealers

    Le communiste Vuilleumier et le socialiste Junod font appliquer la loi par la police du commerce et la police communale comme bon leur semble, en fonction de leurs intérêts et de leurs électeurs. En plus, ils ont peur des squatteurs et autres extrêmistes de gauche qui peuvent faire ce qu'ils veulent à Lausanne. Les autorités ont tellement peur d'une confrontation, ainsi que des critiques des journaux de gauche s'ils sévissent contre ces individus...

  • Jean Jette le 03.07.2014 23:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sacs

    Allons mettre nos sacs noir là bas.

  • ric67 le 04.07.2014 07:39 Report dénoncer ce commentaire

    Municipalité de Gauchos criminogènes

    Lausanne favorise toutes les minorités de parasites, mais ça coûte cher alors il faut bien racketer ceux qui travaillent honnêtement. Cet "espace autogéré" n'est rien d'autre qu'un squat et une zone de non droit où la ville tolère tout et n'importe quoi. Lausanne aime ses dealers, ses tox (elle a quand même déplacé un banc de 10 mètres) ses Roms illégaux(comme c'est beaux de voir Tosato scolariser leurs petits à nos frais la larme à l'oeil). Les citoyens doivent aimer ça, ils ont élus ces incompétents à 6/1 à la Municipalité. A quand le financement des intérêts d'une mosquée comme à Vevey ?

Les derniers commentaires

  • JEan blaguin le 04.07.2014 15:45 Report dénoncer ce commentaire

    Mouais

    J'ai passé de bonne soirée dans cette espace mais de là à dire qu'il n'y a pas de drogue c'est un pas que je ne franchirai pas... C'est tout sauf honnête. Si ils ne font vraiment pas de bénef je ne vois pas pourquoi il devrait payer une taxe...Après c'est quand même difficile à croire mais sans preuve contraire il n'y a rien à dire.

  • Consternation le 04.07.2014 15:44 Report dénoncer ce commentaire

    Beaucoup de bruit pour rien

    A but non lucratif, cela veut dire que personne n'empoche les profits, cher "journaliste" et lectorat de mauvaise foi. Il n'y a donc aucune raison d'être soumis aux mêmes règles que les autres (qui sont des commerces) pour des questions de concurrence. Et question sécurité, comme déjà écrit maintes fois par des personnes qui le fréquente (car les autres ne semblent informés que par le site de 20 minutes), l'Espace a peu de soucis. Quand aux déchets, à part éventuellement des amendes, comme pour tout le monde, cela vaut-il un article, ou une tentative de se faire mousser du côté de la droite?

    • David le 04.07.2014 16:47 Report dénoncer ce commentaire

      ta morale et tes leçons, merci...

      "Lectorat de mauvais foi qui lit 20minutes", et toi qui nous ponds un semi roman sur leur site?!? Super mec. Il faut croire que ça valait un article, vu le nombre de réactions, et surtout vu le temps que tu perds pour nous affliger la tienne. C'est à toi qu on devrait affliger une amende!

  • Nicolas le 04.07.2014 14:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    So what?

    Ce "contrat de confiance" fonctione très bien à la Coupole / AJZ à Bienne, et ce depuis... 1972! Personne n'y trouve rien à redire, même pas les gérants de clubs ou bistrots, de même que le conseil de ville et la droite de la droite... Problème Lausannois....

  • Pascal ROBERT le 04.07.2014 14:40 Report dénoncer ce commentaire

    Stop.......

    C'est incroyable le nombre de débilités qui peut ressortir de ces commentaires. Certains commerçants demande uniquement de l'équité. Ce n'est pas difficile à comprendre. Je suis certain que les clients de ce centre demande également la même chose.

    • Chris le 04.07.2014 15:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      ...

      Equité ???? Intéressez -vous au MAD et vous pourrez voir ce qu'est LA vrai non équité !

    • alucard le 04.07.2014 15:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @ pascal

      metteriez vous un camion poids lourd sur le meme pied d égalité qu une smart?! les commerçants font ça a bit lucratif alors que l espace autogéré non! votre commentaire est tout aussi débile que les autres!!!

  • Libertaire le 04.07.2014 13:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A but non lucratif =

    Groupe de personnes n'ayant pas envie de travailler 40h ou plus par semaine comme la plupart des salariés du privé, touchant souvent des subventions payées en partie par les impôts des salariés susmentionnés et pouvant se reverser l'ensemble de leurs gains maximisés car ils échappent aux frais liés au respect des règlements aux impôts et autres taxes visiblement ainsi qu'aux versements aux actionnaires. En gros je prends tout, je ne redonne rien et je prétends que je suis solidaire. Une entreprise privée qui se permettrait le dixième de tout ceci se ferait lapider en place publique...

    • strohmian le 04.07.2014 17:20 Report dénoncer ce commentaire

      Plouf

      Mais vous les connaissez ces gens? D'où vous vous permettez de sortir ce genre d'âneries?

    • Libertaire le 04.07.2014 19:05 Report dénoncer ce commentaire

      @strohmian

      C'est là le seul argument que vous avez trouvé? Mdr je reste donc sur ma position...

    • Clément le 05.07.2014 11:03 Report dénoncer ce commentaire

      N'importe quoi

      "Seulement l'Espace autogéré, qui pratique des prix à peine plus bas que ceux pratiqués dans les établissements "traditionnels"" Vous en connaissez beaucoup, vous, des bars à Lausanne où on peut acheter 75 cl de bière artisanale (brasserie du Maupas) à prix libre (prix conseillé 5 CHF). Des repas végétaliens à prix libre (prix conseillé 5 CHF également). Non, désolé, je ne connais aucun établissement "traditionnel" à Lausanne, ni même au fin fond du Gros-de-Vaud, qui ait des prix "à peine plus hauts" que ceux de l'espace, des prix deux fois plus élevés relèveraient déjà du miracle.