Lausanne

13 novembre 2015 15:52; Act: 15.11.2015 16:00 Print

«Cette pièce de théâtre est christianophobe»

par Abdoulaye Penda Ndiaye - Quelque 200 personnes ont manifesté vendredi soir devant le théâtre de Vidy pour «nettoyer les souillures» d'une représentation.

La manifestation de fidèles chrétiens devant le Théâtre de Vidy s'est déroulée dans la ferveur et le calme, vendredi soir à Lausanne.
Une faute?

On avait jamais vu ça au théâtre de Vidy. A l'instigation des Valaisans de la communauté catholique d'Ecône, environ 200 personnes ont manifesté vendredi soir devant le Théatre de Vidy, à Lausanne, pour demander la déprogrammation de la pièce de théâtre «Sul concetto di volto nel figlio di Dio», de Roméo Castellucci.
C'est à 19h30, alors que la représentation de la pièce venait de commencer que les manifestants ont commencé à prier, bougies allumées, à côté de la salle de théâtre. A l'origine de leur courroux, une scène scatologique avec un vieux grabataire incontinent et la figure du Christ en toile de fond. Des policiers lausannois sont là et veillent au grain afin que la manifestation ne déborde pas.

«Même des musulmans trouvent ça ignoble»

«Parmi nous ici, il y a des musulmans qui sont venus nous rejoindre car eux aussi trouvent ça ignoble. La programmation de cette pièce clairement christianophobe est choquante et offensante», s'insurge l'abbé Jean de Loÿe.

Questionnements sur la condition humaine et la foi

Directeur du Théâtre de Vidy, Vincent Baudriller a une autre lecture de la pièce qui suscite la polémique depuis sa création en 2011 et a engendré des manifestations dans plusieurs villes où elle a été jouée. «C'est un spectacle sur la condition humaine et le mystère de la foi. Même l'archevêque de Rennes (F) lui a dénié à tout aspect blasphématoire. Cette pièce est un symbole de la liberté d'expression», argumente-t-il. «La liberté d'expression, ce n'est pas la liberté d'offenser. Car l'offense n'est pas acceptable», réagit un couple venu de Genève.

Une ultime représentation aura lieu dimanche après-midi. Au même moment, des fidèles vont prier à Lausanne pour «nettoyer les souillures».

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Commentaires sélectionnés

bha de tte facon on vas tous crever un jour ou l autre et on verra bien ce qui y auras de l autre cote. perso j ai mon idee, mais j ai jamais vu la suisse autant se dechirer pour des histoires a la cons. ils veulent prier ben ou est le probleme? personne n est en train de desinguer les auteurs il me semble. ils font ce qu ils pensent etre juste et c est magnifique de voir que des gens sont encore fidele a leurs valeurs meme si elles ne sont pas a la mode du moment. je leur tire mon chapeau, de pas se laisser abbatre par le racisme religieux vu que ce mot est a la mode et qu il est utilise n importe comment. j ai plus de respect pour ces 200 personnes, que pour les 7 millions biens pensants de la suisse en tt cas. – michel

"Pour savoir qui vois dirige vraiment, il suffit de voire qui vous ne pouvez pas critiquer." – Voltaire

Arretez de croire que parcequ'on est au XXIème siècle tout est permi ! Il y en a marre de la moquerie et du rentre-dedans gratuit de certaines personnes. Pas tout le monde est un artiste, ce n'est pas parcequ'on fait du trash et que c'est à l'ordre du jour que cela fait de vous quelqu'un de notable. Merci – Mégalol

Les commentaires les plus populaires

  • ... le 15.11.2015 10:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Monde affligeant

    Quel est le but de ce genre de pièce de théâtre ? Se montrer méprisant pour des personnes croyantes. À quoi ça sert de créer plus de haine et de tensions ? Y en a pas assez dans le monde. Ce que je constate c est que les hommes sont stupides. Au nom de la liberté d expression on se permet de générer plus de haine, on dénigre des gens. Ben bravo. On s étonne pas après qu'il y ait autant de guerre. L'homme ne sait décidément pas vivre en paix. À méditer

  • Emilie le 15.11.2015 12:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça suffit !

    Au lieu de vous battre pour savoir qui a raison ou tort sur la religion , profitez de la vie , de vos proches et dites vous bien que la vie est courte !

  • Paix amour le 15.11.2015 15:41 Report dénoncer ce commentaire

    Pace

    La religion ne transforme pas les hommes en criminels ; ce sont les criminels qui utilisent la religion comme alibi de leur soif de pouvoir.

Les derniers commentaires

  • ALenotre@gmail.com le 18.11.2015 18:30 Report dénoncer ce commentaire

    Et on appelle cela de l'art

    Pourquoi toujours vouloir choquer ? Après on se demande pourquoi les théâtres se vident.

  • Cassandre le 16.11.2015 13:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La force de la foi

    La force de la foi en une théorie (théiste, agnostique, atheiste ou autre) provient, à mon avis, d'une sorte de folie de la Certitude. Chacun est tellement certain d'avoir raison, que tout fonctionne exactement selon la théorie qu'il a choisie, que forcément tous les autres ont tort. La Certitude force à considérer toutes les autres hypothèses comme inexactes, fausses. Elle crée un fossé d'incompréhension entre les adeptes de différentes théories. Pour pouvoir dépasser l'incompréhension, on a besoin d'un terrain d'entente, un espace où les arguments des uns des autres peuvent être entendus. C'est cet espace que garantit la liberté d'expression. L'expression, pour pouvoir être entendue, a besoin d'avoir la liberté de choquer les esprits d'adultes, les idées exprimées doivent pouvoir ébranler les Certitudes, car autrement cela signifie que l'on s'interdit de contredire l'autre et que l'on accepte sciemment de laisser l'autre dans son erreur certaine. D'après l'article, ce spectacle (expression artistique), avec les réactions qu'il a suscitées (expression politico-religieuse), semble être un bon exemple de combat idéologique où les gens ont finalement su se respecter en restant dans le débat ou l'expression d'idées. Pouvoir s'exprimer librement sur des thématiques communes (telle que la religion), sans risquer de représailles externes au débat doit être droit sacré. Vive la liberté d'expression.

  • flux le 16.11.2015 12:01 Report dénoncer ce commentaire

    Un éternel recommencement...

    les guerres de religions ont de beaux jours devant elles!!! Vivre et laisser vivre... ça vous parle pas ? J'aurais jamais entendu parler de cette pièce sans leur intervention. Ce ne mintéresse pas, je n'y vais pas! et demain le soleil aura fait un tour de plus autour de nous ^^ PS: si qqun sait ou trouver le long commentaire d'un monsieur qui explique par a+b que la religion est une croyance basée sur rien, je suis preneur, je le retrouve pas.

  • Atmen le 16.11.2015 11:47 Report dénoncer ce commentaire

    Manque total de respect

    Selon wikipédia : Le terme blasphème vient du latin blasphemia, lui-même emprunté au grec , substantif correspondant au verbe « parler mal de quelqu'un, injurier, calomnier ». L'injure et la calomnie étant condamnables je vois mal comment le blasphème ne l'est pas. J'ai beau ne pas être pratiquant, ni même à peine croyant je suis scandalisé par l'attitude haineuse et agressive des "laïcards" face aux religieux.

  • Christian G. le 16.11.2015 10:35 Report dénoncer ce commentaire

    Christian vous en

    Quoi j'en parie que c'est encore il m'insulte et qui sont pour me juge s'ils ne croie pas c'est leurs problèmes et moi Christian je dis à tous les athées de prendre une tasse de thé et d'arrêter de me prendre la tête avec leurs christianbhobie parce je ne les ai rien fait!