31 août 2006 23:29; Act: 31.08.2006 22:13 Print

«Charles Poncet a incité les jeunes au vandalisme»

L’avocat genevois a choqué en incitant à la radio les élèves d’un collège au vandalisme.

Une faute?

«On est en droit d’attendre des propos plus dignes et responsables dans une émission radiophonique de forte écoute que ceux tenus part Charles Poncet, qui a incité au vandalisme!» Willy Blondel, syndic de Lutry, ne mâche pas ses mots.

La raison? Lundi 21 août, sur les ondes de la RSR, l’avocat genevois était opposé à l’ancienne municipale lausannoise Doris Cohen-Dumani. Le débat portait sur le système installé de vidéosurveillance au Collège du Grand-Pont afin de prévenir les incivilités dans la cour d’école.

Me Poncet invita en direct les élèves du collège à faire acte de vandalisme sur le système vidéo en place dans le préau: «Allez vous acheter un spray de peinture noire et balancez un coup de spray sur les caméras.»

Willy Blondel s’est entretenu avec ses collègues de la Municipalité. «Nous avons d’abord envisagé de dénoncer un tel comportement auprès du bâtonnier. Mais comme Charles Poncet n’appartient pas à l’Ordre des avocats genevois, nous y avons renoncé.»

Reste, comme possibilité pour dénoncer cet appel à la transgression de l’ordre public, à se plaindre auprès de la Chambre des avocats genevois. Ou de déposer une plainte pénale contre Charles Poncet. «Nous trancherons lors de notre prochaine séance hebdomadaire.»

Et si un élève venait à suivre les conseils prodigués par Charles Poncet? «Je n’hésiterais pas à envoyer la facture à Poncet!» rétorque le syndic de Lutry.

Frédéric Nejad