Oron (VD)

08 avril 2019 06:57; Act: 08.04.2019 07:00 Print

«Est-on à Chicago?» Des parents d'élèves s’affolent

par Yannick Weber - Des bagarres et un climat peu sûr sont dénoncés par une mère de famille. Le Canton apaise et prend des mesures.

storybild

L'école a déjà connu certains problèmes par le passé. (Photo: 24h/Jean-Paul Guinnard)

Sur ce sujet
Une faute?

«Un nouvel épisode de violence physique et verbale s’est produit récemment. Cela nous amène à prendre des mesures fortes.» C’est le contenu d’un courrier signé du directeur des écoles d’Oron envoyé à des parents d’élèves à la fin du mois de mars. Une mère de famille s’en inquiète: «Une séance sera organisée à la fin avril avec un médiateur de la police cantonale, le directeur adjoint de la Direction générale de l’enseignement obligatoire (DGEO), le directeur de l’école et les parents des élèves de cette classe pour en discuter. On peut supposer que les faits sont assez graves.»

Elle dénonce l’inaction, selon elle, de l’école. «Cela fait deux ans que des parents demandent des mesures contre la violence, et ils ont été discrédités par l’école et la Municipalité, pour qui il n’y avait aucun souci», dénonce-t-elle. Elle cite les résultats d’un questionnaire dans lequel les élèves semblaient dire que le climat sécuritaire les inquiétait. Un père allait jusqu’à demander: «Sommes-nous à Chicago?»

Le Canton admet une situation complexe mais en relativise l’ampleur. «Nous avons connu des problèmes à Oron par le passé. Mais aujourd’hui, une seule classe est concernée. C’est peut-être aussi parce que l’établissement a l’expérience de ces situations que la direction et le département ont voulu agir vite et de concert», note Julien Schekter, porte-parole du Département de la formation. Il ajoute qu’une réunion impliquant un chef de la DGEO et un médiateur de la police n’est «pas extraordinaire» dans les écoles du canton.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Pestalozzi le 08.04.2019 07:19 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne vois rien, n'entends rien....

    On a tellement peur en Suisse du mot "répression", que de l'école au tribunal en passant pas le poste de police, le laxisme règne en maître. Non, le mot "répression n'est pas une obscénité...

  • Teddy Bear le 08.04.2019 08:30 Report dénoncer ce commentaire

    Bisounours

    Une séance sera organisée à la fin avril avec un médiateur de la police cantonale, le directeur adjoint de la Direction générale de lenseignement obligatoire (DGEO), le directeur de lécole et les parents des élèves de cette classe pour en discuter .. A l'époque c'était une paire de baffe et 2 heures de colle pour un élève perturbateur et ça marchait droit.

  • Paul Hemic le 08.04.2019 08:29 Report dénoncer ce commentaire

    Système DGEO

    Pour avoir eu un enfant confronté à la violence et au harcèlement et en avoir parlé avec beaucoup d'autres parents ayant vécu la même chose, la réponse du système à ce genre de problème se base à 80 % sur le modèle suivant : 1. Relativiser 2. Minimiser 3. Nier, (c'est vous qui voyez des problèmes alors qu'il n'y en a pas) 3. Retourner la situation (c'est vous la victime qui êtes la source du problème, pas l'agresseur). Vive Ponce-Pilate et vive les autruches.

Les derniers commentaires

  • olivier martin le 09.04.2019 19:23 Report dénoncer ce commentaire

    omama

    Tout à fait dans la fonction public vous signaler un probleme vous devenez le probleme...

  • Illuminati...... le 09.04.2019 10:16 Report dénoncer ce commentaire

    Nouvel ordre mondial

    Le nouvel ordre mondial est en route.... Attention ça va faire mal

    • Jesus Kryfix du Grand Orient le 09.04.2019 18:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Illuminati......

      J'espère !

  • Mendrisiotto le 09.04.2019 08:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ???????

    C'est des enfants qui depuis leur petite enfance était déjà tyrannique avec leur parent et il ont laissé faire, les parents n'ont rien vu venir et ils ont pliés à tous les caprices Suisse ou pas c'est le même problème partout C'est les gamins qui commande à la maison Rien à chercher plus loin

    • Rex Brutus le 09.04.2019 18:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Mendrisiotto

      Les mêmes qui laissent tout faire à leur chienchien à pupuces?

  • Max Muller le 08.04.2019 22:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Interdit de mettre une etiquette

    C'est bien pire dans les banlieues en France, mais ce n'est qu'une suite de chose et cela arrive gentillement chez nous. Même si on essaie de le cacher ou le nier.

  • Jacques le 08.04.2019 20:47 Report dénoncer ce commentaire

    L'école primaire!!!!

    Le souci c'est l'école primaire. Une partie de profs primaires sont incapables de gérer des enfants à un âge où c'est plus facile car ils sont petits. C'est à cet âge que se développe le harcèlement, la violence,... C'est petit qu'on apprend le respect, ne pas se moquer, ne pas se battre. Après ils ont pris le plis et c'est compliqués. Les règles scolaires c'est d'abord le problème des enseignants (les parents doivent tirer à la même corde mais pour cela le prof doit instaurer le respect). Avant il y avait moins de stress car même les moins bons avaient un apprentissage et un job au final.

    • S. Pécialiste le 08.04.2019 21:40 Report dénoncer ce commentaire

      @Jacques

      Non. La plupart sont des enseignants de qualité et sont parfaitement capables de gérer un classe comportant un ou deux enfants difficiles. C'est leur job, après tout. Seulement voilà: pour gérer, il faut des moyens, et quand ils se sont fait gronder une ou deux fois par un directeur qui a été menacé d'un procès par les parents d'un petit insupportable qu'il avait puni, l'enseignant pense aussi à son emploi, à sa carrière, et fait profil bas. Ce qui reporte le problème et l'amplifie jusqu'à ce qu'il devienne ingérable, ce qui est en train d'arriver.

    • Julie B. le 08.04.2019 22:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jacques

      Encore un qui ne sait pas éduquer ses gosses et qui se repose sur les profs