Grandson (VD)

29 avril 2013 11:04; Act: 29.04.2013 17:02 Print

«J'aimerais savoir ce qui s'est passé»

par Abdoulaye Penda Ndiaye - Le frère du restaurateur japonais qui s'est noyé dimanche dans une rivière en voulant secourir un chien s'est rendu sur les lieux du drame. Le premier employeur de la victime témoigne aussi.

storybild

Miyuki Nishimura a rendu hommage à son frère, disparu dans l'Arnon dimanche aux alentours de 16h. (Photo: apn)

Sur ce sujet
Une faute?

Il a tenu à venir sur les lieux où son frère de 57 ans a perdu la vie dimanche. Là, devant cette rivière de l'Arnon où l'ange de la mort semble rôder depuis un peu plus d'un an, Miyuki Nishimura (53 ans) a fermé les yeux.

Triste, mais stoïque, le Japonais dresse le portrait de son frère restaurateur. «C'était un excellent cuisinier. La restauration était sa passion. Il était célibataire sans enfant. Je ne comprends pas comment le drame est survenu, mais mon frère était un très bon nageur. Il a plongé pour sauver le chien de quelqu'un d'autre. Cela montre sa générosité aussi.» Miyuki Nishimura, qui travaillait dans l'établissement de son frère à Chez-le-Bart (NE), aimerait savoir l'exact déroulement des faits ayant conduit au drame. «J'espère que la personne dont mon frère voulait sauver le chien viendra m'expliquer ce qui s'est vraiment passé», ajoute-t-il. Le Japonais est soutenu par Nicolas Rochat.


«Son chien était aveugle»
Ce Lausannois a été le premier patron de la victime en Suisse. «Il était sushiman chez moi et a gravi les échelons jusqu'à avoir son propre restaurant.» A propos des liens entre le Japonais et «Timo», son chien de race Shiba, Nicolas Rochat signale que l'animal était devenu «aveugle depuis quelques années après une opération de la cataracte qui a mal tourné à Epalinges (VD)».

Sur place, près des chutes artificielles de l'Arnon, un pot de fleurs qui a été déposé il y a un mois par la compagne d'un homme qui était décédé ici en voulant également sauver un chien.