Lausanne

09 octobre 2019 06:18; Act: 09.10.2019 06:18 Print

«Les futurs médecins se pètent le dos pour étudier»

par Francesco Brienza - Pour faire face aux auditoires surchargés, l’Université voulait gagner de la place en retirant des tables. Une fausse bonne idée.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

La mesure n’a tenu qu’une journée. En retirant des tables d’un auditoire pour y ajouter plus de chaises vendredi dernier, l’École de médecine s’est plantée. Elle a même déclenché un léger vent de révolte chez les étudiants. «Merci de nous contraindre à voler le mobilier de la cafétéria», ont-ils dénoncé sur Instagram, photos cocasses à l’appui. Pour pouvoir prendre des notes, les futurs médecins ont alors fait preuve de créativité. «Comme il y avait plein de chaises, certains en ont posé une sur leurs genoux pour faire office de table, raconte un étudiant. Du coup, les derniers arrivés étaient assis par terre et se pétaient le dos.» Pas facile d’étudier dans ces conditions. Surtout que la 1ère année de médecine ne pardonne pas, avec un taux d’échec de 60%. Résultat: dès ce lundi, la disposition d’origine était de retour. Et avec elle les guerres matinales pour trouver une place assise dans l’auditoire.

Cette année, les étudiants inscrits en médecine sont particulièrement nombreux, affirme la Direction de l’École, qui se dit préoccupée. La salle est prévue pour environ 500 personnes et ils sont près de 730 à la fréquenter. Une situation qui s’explique par l’absence d’examens d’entrée dans la filière. La Faculté a examiné différentes options avant de retirer les tables de travail. D’ailleurs, elle n’a pas dit son dernier mot dans la lutte contre la suroccupation des lieux. «Un dispositif de retransmission en direct dans une salle à proximité sera installé dans le courant de la semaine», a-t-elle fait savoir aux étudiants. Un dispositif de streaming privé est aussi à l’étude.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • juju le 09.10.2019 06:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    N importe quoi

    lamentable, accepter 730 etudiants quand il y a 500 places...

  • G.C le 09.10.2019 06:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    partout pareil

    une décision de ceux dans les bureau comme d'habitude

  • Gerard le 09.10.2019 06:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Hahaha

    Heureusement ce jour-là j'avais une table hehe, mais je confirme le Bronx ;-)

Les derniers commentaires

  • Mumu le 10.10.2019 22:33 Report dénoncer ce commentaire

    Vision

    Ici y a Ceux qui envie qui et les moyens qui se les donnes . Ceux qui on un peut d'argent et qui essaye et ceux qui n'on rien et qui se lance comme dans tout d'job d'on que les jaloux non rien a faire dans ses commentaire.

  • Amateur le 10.10.2019 12:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Étudiant qui pleure déjà !!

    Les futurs médecins se rembourseront leurs douleurs dorsales avec leurs notes de frais et leurs copinages avec les assurances quand ils seront diplômés !! Nous le peuple souffrons des factures et aucuns médecins ne bougent !! A chacun sa croix !!

  • La bêtise humaine le 09.10.2019 21:28 Report dénoncer ce commentaire

    Une qui a passé par cette école il y a qq années

    On ne peut quand même pas renoncer aux frais d'écolage des 230 étudiants supplémentaires voyons

  • Schnifoutz le 09.10.2019 18:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bah

    Mais pourquoi ils n'installent pas des sortes de gradins pour transformer cette salle en amphithéâtre ? Je ne suis que simple secrétaire et pas architecte, mais il y'a sûrement de la place en hauteur pour le faire

  • Jean Solus le 09.10.2019 17:17 Report dénoncer ce commentaire

    On tient le bon filon

    J'ai oublier de préciser, au vu de la hauteur du plafond sur les images postées par le journal il y a de la place pour faire une sorte de mezzanine qui permettrait d'accueilir 500 élèves supplémentaires. Au final avec toutes mes propositions fournies dans cet articles vous pourriez être 2000 dans la classe au lieu des 500 places prévues. Et pour les conditions de sécurité c'est encore un détail il suffit de casser le mur et bâtir une sorte de porte de château et placer un policier pour règler la circulation et gérer la panique en cas d'incident.

    • Maurice Ypice le 09.10.2019 18:05 Report dénoncer ce commentaire

      Une autre idée

      Sinon on met tout le monde couché dans la classe et on accroche le professeur au plafond comme ça plus de problème de dos.

    • Lundi le 09.10.2019 20:29 Report dénoncer ce commentaire

      @maurice

      Bonne réflexion !!!