Lausanne

10 mai 2017 15:30; Act: 10.05.2017 20:48 Print

«Pote bourré = pote en danger», même à domicile

par Yannick Weber - Les autorités de la ville dévoilent un clip de prévention qui a pour thème les premières consommations lors de fêtes à la maison.

Découvrez le clip vidéo de prévention de la Ville de Lausanne
Sur ce sujet
Une faute?

La Ville de Lausanne a lancé mercredi une nouvelle campagne de prévention contre les dangers liés à l'alcool chez les adolescents. Deux ans après une première vidéo de sensibilisation qui a été vue plus de 3 millions de fois, un deuxième clip a été réalisé par une agence de jeunes lausannois. Son axe principal: les premières consommations, et surtout dans les fêtes à domicile, «qui sont souvent les lieux pour les 13-17 ans d'expérimenter des excès de consommation d'alcool», explique David Payot, municipal responsable de la jeunesse.

«Ces jeunes n'ont pas encore l'autorisation d'aller dans les clubs et ils finissent souvent leurs soirées à la maison et sans les parents», constate Estelle Papaux, secrétaire générale de la Direction de l'enfance, de la jeunesse et des quartiers de la Ville de Lausanne. D'où la volonté d'axer la campagne sur le domicile, et d'insister sur la solidarité. Le clip cherche à montrer que, même entre les murs d'un appartement où un sentiment de sécurité peut se créer, les jeunes ne sont pas à l'abri du danger. «Il faut toujours rester solidaire de ses compagnons de fête et ne pas les laisser tomber s'ils sont dans une situation difficile», insiste Estelle Papaux.

Risques de dépendance sous-estimés

Stéphane Caduff, responsable de la prévention auprès de la Fondation vaudoise contre l'alcoolisme, se réjouit de chiffres encourageants qui montrent que, «entre 2010 et 2014, la part des adolescents de 15 ans qui ont déclaré avoir été ivres au moins une fois lors du dernier mois a baissé de moitié». Ce qui ne remet pas en question les efforts mis en oeuvre pour confirmer cette tendance.

«L'exposition à l'alcool trop tôt entraîne un jeune sur dix vers une dépendance à l'âge adulte», rappelle pour sa part Jean-Bernard Daeppen, chef du Service d'alcoologie du CHUV, qui souligne que des facteurs génétiques entrent en compte: «Quand un jeune a des parents ou des grands-parents qui sont ou étaient dépendants, il aura une plus grande tolérance à l'alcool, donc il boira plus pour atteindre l'ivresse et aura ainsi plus de risques de développer une addiction».

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • minion le 10.05.2017 17:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ahreeeuh

    on appelle ça de la prévention? Il est sensé comprendre quoi l'ado a qui "rien n'arrive" ? le risque c'est de s'endormir sur un canapé... whouaaah quelle prévention ! et des truc un peu plus trash qui montrent la réalité, non? histoire de secouer un peu ces jeunes ? génération de bisounours!

  • Sabrina le 10.05.2017 17:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    blabla

    Le message est difficile à cerner. Une fille dort sur le canapé et le sol est jonché de photos de plus en plus ratées, au milieu des saletés. Donc l'alcool c'est dangereux ? Mouais... pas sûre que les jeunes soient très réceptifs. L'image est trop gentillette pour qu'ils s'y identifient.

  • ... le 10.05.2017 16:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    quels dangers?

    ils faut plutôt signaler quels sont ces dangers

Les derniers commentaires

  • Richard Raueiser le 10.05.2017 20:40 Report dénoncer ce commentaire

    Pfff

    Complètement gouré celui qui as vendu cette camelote à la ville de Lausanne; c'est navrant, pff, c'est scandaleux, ça pue la conspiration!

  • Bienheureux Aristide Gonzague de la Poin le 10.05.2017 20:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Boire du Grapillon, c bien.

    Pote bourré = pote bourré

  • indigo le 10.05.2017 19:56 Report dénoncer ce commentaire

    la suite ?

    autant le clip que l'article, pas très explicites. C'est l'intro, n'est-ce pas ? Et si on arrêtait avec les sous-entendus et clips gentillets?! Des clips inspirés de faits réels, ça vous dit ? Du simple coma éthylique qui fini à l'hôpital, en passant par le vol de biens perso à la maison en finissant par une chute d'un balcon.

  • Juuu le 10.05.2017 19:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    David Payot en charge de la jeunesse?

    Pauvres enfants lausannois. PS.: son logement qu'il a eu à prix dérisoire via la commune, on n'en parle plus?

  • Champomy le 10.05.2017 19:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Santé

    Sans alcool, la fête est moins folle.