Vaud

15 février 2019 11:56; Act: 15.02.2019 12:05 Print

Émoi après le renvoi d'un patient sous chimio

Un couple de Géorgiens a été renvoyé en Allemagne, mardi matin. L'homme était suivi pour un cancer et son suivi médical n'aurait pas été planifié.

storybild

(Photo: Keystone/Laurent Gillieron)

Sur ce sujet
Une faute?

Le renvoi de deux Géorgiens hébergés à Écublens (VD) a-t-il été ordonné trop vite? La question se pose après les informations dévoilées par un collectif de soutien aux réfugiés, relayées jeudi par «Le Courrier». Mardi, à 4h45 du matin, les forces de l'ordre sont venues chercher le couple pour l'emmener à l'aéroport de Genève, direction l'Allemagne. La décision émane du Secrétariat d'État aux Migrations (SEM), en vertu du système Dublin.

L'homme, souffrant d'un cancer de la lymphe, était suivi régulièrement au CHUV, notamment pour un traitement de chimiothérapie. Sa prochaine visite devait avoir lieu jeudi, soit deux jours après son renvoi. Pour le Collectif R, la situation médicale est dramatique: «Une nouvelle forme de résistance de la maladie peut se développer si les soins ne sont pas administrés à temps.» Le collectif affirme que le CHUV a prévenu les autorités fédérales et cantonales, mais que rien n'aurait été spontanément entrepris pour organiser les soins en Allemagne. Selon lui, le Service social international, une ONG basée à Genève, aurait même confirmé aux autorités compétentes «qu'aucun suivi médical n'aurait été mis en place à Düsseldorf».

Contactées par nos confrères, les autorités cantonales n'ont pas souhaité se prononcer sur un cas particulier. Le SEM, de son côté, répond que la procédure prévoit «qu'en présence de cas médicaux, le Secrétariat d'État tient en particulier compte de la disponibilité des traitements nécessaires dans l'État Dublin compétent et des conséquences d'un transfert sur l'état de santé des personnes concernées». Mais rien ne semble garantir que ce sera effectivement le cas. Le Collectif R a déjà affirmé qu'il serait très attentif au suivi médical du couple expulsé.

(frb)