Lausanne

07 novembre 2019 13:02; Act: 07.11.2019 13:56 Print

117 militants d'Extinction Rebellion condamnés

Près de 120 ordonnances pénales ont été notifiées à des activistes d'Extinction Rebellion suite aux manifestations pour le climat à Lausanne en septembre.

La police avait évacué plusieurs militants d'Extinction Rebellion qui bloquaient le pont Bessières le vendredi 20 septembre 2019 à Lausanne.
Sur ce sujet
Une faute?

Les actions d'Extinction Rebellion à Lausanne en septembre ne sont pas restées impunies. Près de 120 activistes du climat ont été condamnés par des ordonnances pénales par le Ministère public vaudois.

Au total, «117 ordonnances pénales ont été notifiées aux personnes identifiées et dénoncées par la police municipale de Lausanne pour des actes contraires au Code pénal», précise jeudi le procureur général Eric Cottier, confirmant à Keystone-ATS une information parue dans 24 Heures. Il ajoute que d'autres personnes ont été «identifiées et dénoncées pour des contraventions» au règlement de police de Lausanne.

Les 117 militants ont été condamnés pour entrave aux services d'intérêt général, empêchement d'accomplir un acte officiel et contravention au règlement général de police lausannois. En plus de ces trois infractions, un activiste a aussi été condamné pour violence ou menace contre les autorités et les fonctionnaires, détaille Eric Cottier.

Opposition à leur condamnation

Cité dans 24 Heures, l'un des membres d'Extinction Rebellion explique qu'il a écopé d'une peine de 20 jours-amendes à 50 francs avec sursis et d'une amende de 300 francs, à laquelle il faut ajouter des frais de procédure de 200 francs. Les militants contactés par le quotidien vaudois affirment qu'ils ont fait opposition à leur condamnation, afin de porter leur cause devant les tribunaux.

Pour mémoire, Extinction Rebellion avait mené coup sur coup deux opérations à la fin septembre à Lausanne. Le collectif prônant la désobéissance civile non violente avait bloqué le pont Bessières le 20 septembre puis, une semaine plus tard, l'avenue de Rhodanie. Dans les deux cas, plusieurs militants avaient dû être évacués par la police.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Frank21 le 07.11.2019 13:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo!

    Bravo! Y en a marre de ces extrémistes en tout genre ! Il faut leurs donner une leçon en retour pour qu'ils arrêtent de nous les casser.

  • Jerome le 07.11.2019 13:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    non mais...

    Bravo et merci à la Police.

  • bulma le 07.11.2019 13:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    goku

    Enfin merci! J'espère qu'il ne vont plus me recommencé...ou sinon la prochaine fois mettre une plus grosse amende

Les derniers commentaires

  • ganache le 13.11.2019 15:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Douce justice...

    Quand vous apprenez les sanctions administrées à ces petits RIGOLOS... jours amendes avec sursi, ça nous fait vraiment douter de la justice actuelle ! À quand le jour amende avec sursi, pour un léger dépassement de vitesse... ha ha ?

  • Pas Ranaoillatdutout le 11.11.2019 13:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nettoyages de fin d'ânerie

    La répression de ces cas devrait se faire par procès public avec jury populaire, les ordonnances pénales sont trop confidentielles; et nos services secrets devraient s'occuper vigoureusement des provocateurs qui ont opéré depuis l'étranger pour déstabiliser notre démocratie

  • Nanie le 10.11.2019 18:34 Report dénoncer ce commentaire

    CO2 est-il aussi dangereux

    Message pour les verts écolos Concernant trop de CO2 qui pollue allez écouter celui qui a été le fondateur de Greenpeace Patrick Moore un vrais scientifique honnête . Bonne écoute sur YouTube

  • Rat L'obole le 10.11.2019 12:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bien fait!

    On espère un nouveau procès public où tous ces prévenus seront mis dans des cages séparées, les avocats séparés devant, le box d'audition sous verre quintuplement blindé comme dans les procès contre la mafia, car la résistance passive est une violence larvée contre les institutions démocratiques, et surtout il faut que les animaux vivants puissent assister aux débats afin qu'on se rende compte de la bêtise de l'anti-spécisme comme l'intégrisme climatique apparaissent par les faits et que les châtiments soient exemplaires. Vive un bon t-bone venant d'une vache qui aura produit du bio-gaz

  • Hugo le 09.11.2019 20:37 Report dénoncer ce commentaire

    eh bien !

    Ces manifestants ont agi pacifiquement, mais les réactions quils provoquent sont hystériques. Mesdames et Messieurs, pour que vous réagissiez comme ça, votre conscience a été mise à mal.

    • Max M. le 10.11.2019 09:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Hugo

      Il font simplement chier tout le monde, car certains travaillent pour vivre.

    • Hugo le 12.11.2019 20:27 Report dénoncer ce commentaire

      @Max

      Il faut peut être revoir votre façon de vivre, non ?