Manif Credit Suisse

18 juillet 2019 08:49; Act: 18.07.2019 08:52 Print

Douze activistes écopent de 20'000 fr. d'amende

Des jeunes avaient mimé une partie de tennis dans les locaux de Crédit Suisse. Jugée sévère, leur condamnation est contestée par 12 avocats.

Sur ce sujet
Une faute?

Après la diffusion d'une information de Greenpeace selon laquelle le Crédit Suisse aurait massivement investi dans l'extraction du charbon entre 2016 et 2017, des groupes de jeunes ont décidé d'organiser des manifestations en faveur du climat dans les succursales de cette banque, à Lausanne, Genève et Bâle, le 22 novembre. Pour rappel, ils avaient mimé une partie de tennis, pour demander à Roger Federer, ambassadeur de la marque, de prendre ses distances avec cette dernière.

En mai, douze des activistes présents dans la capitale vaudoise ont été condamnés à 20'000 francs d'amende. Douze avocats, considérant ces sanctions disproportionnées, ont décidé de les contester. Une conférence de presse sera d'ailleurs organisée début septembre pour présenter l'action en justice qu'ils prévoient d'entreprendre, bénévolement.

Maître Antonella Cereghetti, ancienne bâtonnière du canton de Vaud n'a pas hésité à s'investir: «Comme avocats - et comme citoyens - nous nous devons de leur assurer une défense pénale à la hauteur de leur message et de leur engagement.» Maître Christian Bettex, ancien bâtonnier renchérit: «Comment ne pas se ranger à leurs côtés et défendre ces lanceurs d’alerte qui tentent de réveiller nos consciences et celles, on peut l’espérer pour notre avenir, des banques et des industries qu’elles soutiennent?» peut-on lire dans un communiqué.

(xfz)