Grève des femmes

14 juin 2011 15:14; Act: 14.06.2011 16:30 Print

300 manifestants au centre-ville de Lausanne

Quelque 300 personnes ont participé mardi sur la place de la Riponne à Lausanne au «concert de sifflets» organisé pour les 20 ans de la grève des femmes.

Sur ce sujet
Une faute?

En principe à 14h06, mais en réalité dès 14h02 et pendant une dizaine de minutes, sur la place de la Riponne à Lausanne, la foule, où dominait la couleur fuschia, a sifflé «les inégalités salariales qui continuent et le manque de places d'accueil pour les enfants». «Est-ce que si l'on avait des moustaches, tout ça n'existerait pas?» s'est demandé une participante.

«On est super content» de la mobilisation, a déclaré à l'ATS Muriel Chenaux du syndicat Unia. A son avis, la lutte contre les discriminations doit se concentrer surtout sur le secteur tertiaire (commerces de détail) et l'industrie. Elle s'est félicitée de la participation «intergénérationnelle» à ce rendez-vous, avec des militantes âgées comme des jeunes.

La nouvelle municipale lausannoise Florence Germond a dit à l'ATS regretter d'être la seule femme au gouvernement de la Ville, mais le collège est progressiste sur ces enjeux, a-t-elle assuré. La socialiste a souligné qu'elle serait «extrêmement attentive à la conciliation entre vie professionnelle et familiale, autant d'ailleurs pour les hommes que pour les femmes».

Deux textes déposés

A quelque mètres de là, la séance du Grand Conseil a été retardée de quelques minutes pour permettre aux députés siffleurs de regagner leurs places. Le groupe socialiste a marqué le coup par le dépôt de deux textes sur l'égalité: l'un propose de confier le contrôle des écarts salariaux entre hommes et femmes à une commission tripartite. Le second réclame l'application de mesures positives en faveur de l'égalité.

Des actions ont eu lieu dans de nombreux endroits du canton. Outre le concert de sifflets, syndicats et collectifs féministes avaient organisés des «pauses lilas», des piques-niques et des animations thématiques. A 18h00, une grande manifestation doit rallier la place de la Riponne au Casino de Montbenon.

Concerts de sifflets en Suisse: moins que prévu

Plusieurs centaines de femmes et de sympathisants ont participé aux concerts de sifflets organisés à 14h06 dans plusieurs capitales cantonales. C'est moins que prévu. La mobilisation contre les inégalités salariales pourrait réunir davantage de monde en fin de journée.

Déclinant souvent dans leurs vêtements les tonalités de la couleur fuchsia (rose), les participantes ont réclamé de stridente façon des salaires équitables. Elles étaient quelque 400 à Berne, environ 250 à Bâle, 150 à St-Gall, une centaine à Zurich, 60 à Schaffhouse, une cinquantaine à Lugano et une quarantaine à Lucerne.

Cette participation relativement modeste en début d'après-midi s'explique notamment par le fait que nombre de manifestantes devaient travailler. Certaines ont profité du repas de midi pour se réunir, comme ce fut le cas pour plusieurs dizaines d'entre elles à Bienne.

Depuis quelques jours, les associations organisatrices avaient distribué plus de 40'000 sifflets, a expliqué à l'ATS Lea Kusano, coordinatrice. Elle se déclare déçue de cette modeste participation mais précise que «beaucoup de sifflets se sont faits entendre à l'intérieur des entreprises».

(ats)