Corsier-sur-Vevey (VD)

30 avril 2019 12:31; Act: 30.04.2019 15:52 Print

Accusé d'avoir tué sa femme, il reste en prison

Un octogénaire suspecté du meurtre de son épouse, début 2017, ne pourra pas sortir de prison avant le mois de juin au moins.

storybild

Le corps de la victime avait été retrouvé en avril 2017 dans un ravin. (Photo: Keystone/Photo d'illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

Un homme de 81 ans, accusé d'avoir tué sa femme fin 2016 à Corsier-sur-Vevey (VD) restera détenu jusqu'en juin au moins. Bien que l'acte d'accusation soit déposé, le Tribunal fédéral estime qu'un risque de collusion existe.

Les juges de Mon-Repos partagent la préoccupation de la justice vaudoise, qui craint que l'accusé ne prenne contact avec sa fille, également inculpée. Derrière les barreaux, l'homme a déjà tenté de lui faire parvenir des messages en adressant des lettres à d'autres membres de la famille. Le Ministère public lui a pourtant interdit expressément de parler de la procédure avec sa fille.

Retrouvée dans un ravin

Comme l'accusation se fonde essentiellement sur les dires des deux accusés et sur des indices, il est essentiel, selon la Haute Cour, que les juges vaudois puissent former leur conviction sur les déclarations qui seront faites devant le tribunal. Toute influence sur la fille, qui est sortie de détention préventive en février 2018, doit donc être évitée.

Le corps de la victime avait été retrouvé en avril 2017 dans un ravin. La fille avait signalé la disparition de sa mère quatre mois auparavant. Le mari avait été appréhendé. Il avait avoué s'être disputé avec sa femme et l'avoir tuée.

La fille conteste toute implication dans la mort de sa mère. Les déclarations du père et de la fille se contredisent sur plusieurs points. Selon le Tribunal fédéral, le procès de première instance est agendé du 27 au 29 mai. (arrêt 1B_144/2019 du 16 avril 2019)

(nxp/ats)