Suisse

24 janvier 2016 19:32; Act: 24.01.2016 21:15 Print

Bloqué par Facebook après un sketch, il crée le buzz

par Francesco Brienza - L'humoriste a vu son profil Facebook suspendu, samedi. La veille, il avait posté une vidéo qui égratignait l'UDC.

storybild

Thomas Wiesel, 26 ans, sest lâché sur les ondes de One FM. (Photo: youtube)

Sur ce sujet
Une faute?

Il n’y a pas de lien formel, mais la coïncidence peut troubler. La page Facebook de l’humoriste Thomas Wiesel a été provisoirement suspendue, samedi. La sanction est intervenue après la publication d’une vidéo qui égratignait l’UDC et «qui atteignait 800 partages», a relevé le comique sur Twitter.

Dans son billet, d’abord diffusé sur One FM, le Vaudois décortiquait un tout-ménage du parti agrarien, en tournant en dérision l’initiative pour le renvoi effectif des criminels étrangers. «Ce n’était ni mon meilleur, ni mon moins bon», reconnaît celui qui a aussi distribué ses piques sur la RTS à d’autres formations avant les dernières élections fédérales. Il n’empêche qu’il a déplu à certains, qui l’ont signalé comme du contenu indésirable. «Sans doute le coup de jeunes pro-UDC qui ont fait ça sans trop réfléchir», imagine-t-il sans en avoir la preuve.

Reste que le géant américain a réagi illico: impossible à quiconque d’accéder au mur du rigolo pendant douze heures. «Au début, je me suis senti muselé, raconte-t-il. Mais j’ai vite compris que ça me ferait une pub d’enfer!» Les soutiens se sont multipliés, notamment chez les humoristes suisses et français. Aucun n’avait jamais entendu parler de pareil blocage. Mais les attaques aussi, ont fusé. «J’ai trouvé certains commentaires choquants à mon égard», regrette-t-il.

Dimanche, la page a été réactivée. Dans un message d’excuses adressé à Thomas Wiesel, le réseau social parle «d’une erreur». Un peu gros, aux yeux du jeune talent. Mais il s’en accommode: «Facebook a merdé et c’est tant mieux pour moi!»