Statistiques des accidents

14 mars 2011 19:06; Act: 14.03.2011 19:34 Print

Bond des délits de fuite après accident

En moyenne, un accident a lieu toutes les 100 minutes sur les routes vaudoises. De plus en plus de fautifs ne s’arrêtent pas ou ne se dénoncent pas.

storybild

Il ressort également de ces statistiques que les heures de pointe sur la route sont aussi les plus accidentogènes. (Photo: dr)

Sur ce sujet
Une faute?

La tendance est inquiétante: la police vaudoise a répertorié un tiers de délits de fuites de plus en 2010 qu’en 2009, selon une statistique présentée hier. L’an passé, 1403 conducteurs ne se sont pas arrêtés après avoir été impliqué dans un accident, ou n’ont pas averti la police alors qu’une personne était blessée. Ils n’étaient que 1053 en 2009. Les Vaudois n’assument-ils plus leurs responsabilités? «Ce chiffre est probablement à mettre en relation avec la hausse du nombres de mesures prises par le service des auto, a suggéré hier le capitaine Dominique Rossi, chef de la circulation à la police cantonale. Il est plus difficile de se dénoncer quand son permis est déjà en suspens.»

Trente-six personnes sont mortes sur les routes vaudoises en 2010, contre 43 en 2009. Cette décrue n’incite pas les autorités à baisser la garde en 2011. «Le message est clair: les criminels de la route qui abusent de la vitesse ou de l’alcool ne doivent s’attendre à aucune mansuétude», a insisté la conseillère d’Etat Jacqueline de Quattro. Seuls les effectifs policiers réduits pourraient mettre à mal les promesses de contrôles.

(job)