Grand Conseil vaudois

06 décembre 2011 16:29; Act: 06.12.2011 18:11 Print

Budget 2012: oui quasiment unanime

Le Grand Conseil vaudois est entré en matière mardi sur le budget 2012. Les députés ont donné leur feu vert par 117 voix contre 3 à un projet bénéficiaire de 18 millions de francs.

Une faute?

Seule l'extrême gauche a refusé comme d'habitude l'entrée en matière d'un budget «sans imagination, sans responsabilités politiques», qui est l'oeuvre d'»un petit comptable», selon Bernard Borel d'A gauche toute!. A droite, le projet a été largement approuvé, le libéral Jean-Marie Surer le qualifiant de «budget de cohésion sociale, extrêmement généreux».

Le conseiller d'Etat Pascal Broulis a souligné la nécessité de s'en tenir au budget du gouvernement, sans le modifier. Il a dénoncé la volonté des socialistes d'utiliser la somme de 42,3 millions de francs prévue pour l'indexation des salaires des fonctionnaires et qui ne sera pas engagée à cause de l'absence d'inflation.


Jouer un rôle moteur

Le parti socialiste souhaite consacrer cet argent à diverses tâches. L'Etat doit renforcer certains secteurs, jouer un rôle de catalyseur et s'efforcer de relancer l'économie, a relevé Nuria Gorrite.

Le radical Frédéric Borloz a enjoint au contraire ses collègues à ne «pas troubler les équilibres» et à rejeter «le bla-bla» de la gauche qui cherche à augmenter la dotation en personnel. L'UDC Eric Bonjour a également apporté son soutien au projet, en annonçant un contre-amendement à celui de la Verte Béatrice Métraux sur la police cantonale.


Soutenir la gendarmerie

Sujet brûlant en période électorale, la sécurité et les effectifs de la police vaudoise pourraient trouver une majorité au Grand Conseil. L'Alliance du Centre a notamment signifié sa volonté d'entrer en matière.

Pour l'heure, les trois amendements déposés par la gauche ont été refusés. Ils portaient sur l'augmentation du personnel pour le contrôle des chantiers et la lutte contre le dumping salarial, ainsi qu'au Service du développement territorial qui peine à traiter rapidement les dossiers. Le dernier texte demandait davantage de moyens pour la formation et la réinsertion professionnelle.


Léger bénéfice

Dans son projet de budget 2012, Vaud prévoit d'alléger la fiscalité de tous les contribuables d'un point de coefficient (28 millions). Il veut aussi réduire les charges sur les entreprises et soutenir l'innovation. Le canton a renoncé à tenir compte des 150 millions de la Banque nationale suisse (BNS). Avec 18 millions de solde positif, il s'agit du sixième budget bénéficiaire.

(ats)