Vaud

10 février 2019 11:40; Act: 10.02.2019 17:05 Print

C'est «non» au centre de congrès à Montreux

Montreux a refusé la participation communale de 27 millions de francs pour la rénovation de son centre de congrès. Le Montreux Jazz festival est très déçu.

storybild

Le résultat a été très serré dans le vote sur le centre de congrès de Montreux (VD). (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

C'est à une toute petite majorité que les votants de Montreux (VD) ont refusé dimanche que leur commune investisse 27 millions de francs dans la rénovation du centre de congrès. Moins de 100 voix sur 6600 ont séparé les deux camps. Dans les détails, 3347 Montreusiens ont glissé un «non» dans l'urne contre 3253 «oui». Un résultat très serré puisque les opposants l'emportent ainsi avec 50,7% des voix. Le taux de participation a frisé les 41%.

«Nous sommes fortement déçus», lâche à Keystone-ATS Caleb Walther, municipal en charge des installations. «Déçus car c'est un projet sur lequel nous travaillions depuis longtemps et auquel nous croyions». S'ouvre désormais une phase d'incertitude à court et moyen terme, poursuit-il.

La ville de #Montreux rejette à une très courte majorité (moins de 100 voix) la rénovation du Centre de congrès, budgétisée à 87 millions de francs. Le commentaire de Carole Pontet. #chvotepic.twitter.com/nrIkJj67ym– RTSinfo (@RTSinfo) February 10, 2019

Victoire des Verts

Opposés au projet, les Verts de Montreux se sont réjouis sur les réseaux sociaux de cette «victoire». Et Montreux Libre se félicite d'avoir gagné.

Reste que face à un écart si serré dans les résultats, la question du retard dans l'envoi du matériel de vote à 1397 électeurs étrangers se pose. «Je n'ai pas d'élément qui me permette de dire que cela a joué un rôle», répond Caleb Walther. «Dès que nous avons eu connaissance de cette situation, nous sommes intervenus».

Contacter l'ECA

Pour la suite, la Municipalité va rapidement prendre contact avec l'Etablissement d'assurance contre l'incendie et les éléments naturels «pour savoir sous quelles conditions, le site peut accueillir des événements», poursuit Caleb Walther. Rappelons que les travaux de rénovation, qui auraient dû débuter après l'édition 2020 du Montreux Jazz Festival, comprenaient notamment une mise aux normes de protection incendie.

Dans un communiqué, la Municipalité souligne qu'en glissant un «non» dans l'urne, les votants ont refusé le projet de sécurisation, de mise à niveau et de développement du centre. Elle ajoute toutefois avoir noté que les opposants ne disent pas non aux volets de sécurisation du bâtiment et à la mise à niveau des infrastructures.

Un coup de frein mais on va faire avec, selon Mathieu Jaton

Le directeur du Montreux Jazz Festival (MJF) ne cache pas lui sa déception. «C'est un immense coup de frein, mais on va faire avec», réagit-il à chaud. «On s'attendait à ce que ce soit serré, mais on espérait un résultat positif. C'est un choc», explique Mathieu Jaton. «Maintenant, il va y avoir une réflexion avec la Municipalité sur quoi, quand, comment». Et d'ajouter que cette décision ne touche pas que le festival mais toutes les manifestations hébergées dans le 2m2c.

Durant la campagne, le camp du non ne s'opposait pas aux travaux de mise aux normes, souligne le boss du MJF. Il espère dès lors que ceux-ci pourront être réalisés selon le planning prévu, à savoir après l'édition 2020 du festival. «Dans un monde idéal, il faudrait maintenir ce calendrier».

Quant à savoir ce qui, selon lui, a fait pencher la balance, Mathieu Jaton pense qu'il s'agit essentiellement des coûts à la charge de commune et de l'aspect esthétique. «Mon regret, c'est que la population n'a peut-être pas perçu tout ce qu'il y avait derrière ce projet complexe. Et je ne suis pas sûr qu'au final, les travaux de rénovation coûteront moins cher que ce projet», dit-il. Reste que le quadragénaire veut rester positif. «Oui, c'est un immense coup de frein, mais nous allons essayer de rebondir de manière intelligente. On a du boulot!»

Trois sources

Le projet soumis au vote des Montreusiens, et soutenu par les autorités, le centre de congrès ou encore le Montreux Jazz Festival, était budgétisé à 87 millions financés par trois sources: la commune (27 millions), les acteurs touristiques de la région (33 millions via une nouvelle taxe de séjour) et la société d?exploitation du centre (CCM SA).

Trop cher, démesuré, ont argué les opposants pour lesquels une rénovation plus modeste fera l'affaire. Ils ont aussi pointé du doigt le soutien du canton qu'ils jugeaient trop mince. Ce dernier avait prévu d'injecter 1,7 million d'aide à fonds perdu et 13,3 millions dans le cadre d'un prêt sans intérêts.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Matmatlevip le 10.02.2019 18:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Réveil du dragon

    Quand on voit l'arrogance du directeur du Montreux Jazz qui veut que le peuple paie des travaux de restauration du bâtiment pour continuer à organiser ces sauteries VIP avec ses copains sans tenir compte du peuple qui vote et ne peut se payer de billets onéreux. C'est le réveil du dragon et le retour aux vraies valeurs de partage. Fini de pêter dans la soie!!!

  • Ouf! le 10.02.2019 14:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Facile avec l'argent des autres

    Certains se réjouissaient un peu vite de pouvoir claquer 27 millions qui ne leur appartiennent pas. Qu'ils le fassent en privé si cela est vraiment si prometteur et qu'ils gardent les ...(déficits) bénéfices escomptés.

  • Robin Du Bois le 10.02.2019 19:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une propagande d'un autre temps

    En tant que Montreusien je félicite mes concitoyens de n'être pas tombé dans la propagande et menace (plus de festival, poly manga, etc) digne du 3ème Reich ! 87 mio (sans compter les inévitables dépassements) pour 24'000 habitants ça fait au minimum 3'000.-/par personne pour mettre un édifice de moins de 30 ans aux normes. C'est étonnant on ne cherche même pas les coupables de l'époque ma maison si elle est pas aux normes aujourd'hui quel messène viendra à ma rescousse ? De plus il y a eu un important héritage il y a 10 ans dont la commune a bénéficié cet argent qu'en est-il ?!

Les derniers commentaires

  • Ensembe, allons de l'avant! le 11.02.2019 20:49 Report dénoncer ce commentaire

    Ensemble, soyons ambitieux!

    Soyons ambitieux ! Dessinons avec des partenaires privés un projet davenir ! Rafistoler pour lECA nest pas un projet viable. Détruisons cet affreux amalgame de vieux bâtiments qui nest plus du tout adapté à lorganisation dévénements. Réfléchissons, déterminons un cap, une direction et construisons en conséquence. Construisons quelque chose de neuf avec des partenaires et une vision de long terme. Ne soyons pas réactif pour lECA mais proactif pour Montreux. Pour le bien de tous, saisissons cette chance unique de rebondir et de valoriser Montreux !

    • Vérité, Une le 12.02.2019 01:07 Report dénoncer ce commentaire

      Priorités à revoir

      C'est joliment écrit mais NON merci. Pour, au bas mot, 100 mio, on fait qqch pour le Collège de Mtx-Est et ces affreux Portakabin. Ce qu'il restera pour le 2M2C. Dans cet ordre ok, dans l'autre, on a voté NON. Miser sur un bon cadre d'étude pour nos jeunes, ça est être proactif ;)

  • Tilleul le 11.02.2019 11:30 Report dénoncer ce commentaire

    Désespoir !!

    Mais chères -chers Montreusiens(nes) Ca me désespère ! Avez vous réfléchis 1 seule seconde de quoi vit Montreux ??? ! 1 fois cela fait Peut être que votre esprit se rendra compte que cette ville vit du tourisme ! Jazz - Septembre musical et autre manifestations tel des séminaires importants ! Si ils ne peuvent plus avoir l'espace voulu Ils irons voir à Gve ou à Lsne !! Et cela ne va pas tarder ! Et là oui se sont nos impôts qui vont en pâtir

  • Jules le 11.02.2019 11:22 Report dénoncer ce commentaire

    Question dépenses

    87 mio, un peu chèr pour un rénovation de ce centre !?

  • Juste Leblanc le 11.02.2019 10:41 Report dénoncer ce commentaire

    Par le bout du nez!

    Le projet n'a pas fait l'objet d'un concours d'architecture à procédure ouverte. Sinon il aurait été beaucoup mieux que ce que l'on voit sur l'image. On peut en déduire une chose du coup: copinage de mandat, magouilles, arrangements et dépassement budgétaires assurés.

    • Nola le 11.02.2019 13:42 Report dénoncer ce commentaire

      Du coup

      c'est moche c'est parce généralement le client à le dernier mot

  • Old§Archibald le 11.02.2019 09:51 Report dénoncer ce commentaire

    Le festival N'EST PLUS jazz

    Tous les pro-nouvelle construction pleurent sur leur MJF. Le MJF n'est depuis longtemps plus un festival de jazz il peut s'appeler MBDC (Montreux bruit de casserole)ET CASTAGNE festival, il ne ressemble plus du tout aux festivals des années mi-70 (du vrai jazz que comme apprenti on pouvait se payer au moins 2 soirées). De toutes façons il était sous perfusion à cause des VRAIS festivals de jazz étrangers. Montreux n'a pas besoin de l'opéra de Sydney au bord du lac