Lausanne

24 août 2012 15:04; Act: 25.08.2012 14:14 Print

Cent cinquante riders ont déboulé en ville

Une descente sauvage a eu lieu vendredi soir entre Epalinges et Ouchy. La police n'a pas coursé les quelque 150 riders qui ont bravé la pluie.

Une faute?

«L'évènement était annulé, mais la descente a bien eu lieu.» Romain, qui avait lancé la descente «If You Go Down» sur Facebook, n'était pas parvenu à obtenir l'autorisation de la commune. Il a donc renoncé à endosser la responsabilité de l'évènement sauvage, annoncé cette semaine dans «Le Matin» et censé accueillir quelque 200 riders se laissant glisser sur l'asphalte entre les Hauts de Lausanne et les quais d'Ouchy. Au final, et malgré la pluie, ce sont 150 personnes qui se sont rassemblées vendredi.

«Nous n'allons rien mettre en place de particulier», avait expliqué le porte-parole de la police lausannoise, Jean-Philippe Pittet. La police ne s'est donc pas rendue au terminus du M2, à Epalinges, pour stopper les descendeurs sauvages. Pas de chasse aux roulettes en ville de Lausanne donc, mais des voitures de police croisées sur le chemin. Les policiers se sont montrés plutôt compréhensifs, précisant toutefois aux riders qu'ils ne toléreraient qu'une seule descente le soir même.

Une autre vidéo de la descente

(20 minutes)