Lausanne

18 janvier 2019 22:25; Act: 18.01.2019 22:25 Print

La colère gronde chez 247 locataires mis à la porte

par Yannick Weber - Le propriétaire de deux immeubles locatifs veut mener des travaux et a résilié le bail de tous ses occupants. Les habitants organisent la résistance.

storybild

Une cinquantaine d'habitants se sont rassemblés pour témoigner de leur sort. (Photo: YWE)

Sur ce sujet
Une faute?

C'est sans aucune information préalable que les 247 habitants de deux tours d'habitations ont reçu, en octobre dernier, une simple lettre leur annonçant que leur bail était résilié à fin janvier 2019. Le propriétaire annonçait la rénovation des appartements et considérait que l'ampleur des travaux ne permettait pas aux locataires de demeurer entre les murs de leurs logements.

Témoignages entre tristesse et colère

Ces derniers se sont organisés et ont mobilisé des soutiens, réunis vendredi matin au café-restaurant Le Rétro, au pied des tours, afin de témoigner de leur situation et des actions entreprises pour résister à leur mise à la porte. «Nous habitons ici depuis 1973, c'était pour nous le paradis terrestre. Et puis cette lettre est arrivée telle une onde de choc. Ces dirigeants sont cupides et sans humanité», s'est désolé un des locataires.

Un avis partagé par une voisine, retenant ses larmes: «Ils devraient être un peu plus humains. Ça ne leur coûterait pas cher, ils n'ont pas besoin de sortir leur porte-monnaie pour ça». A leurs côtés, le conseiller communal Benoît Gaillard, venu en soutien, qui a parlé de la «brutalité des bailleurs». L'Asloca est intervenue, une séance de conciliation à la préfecture est agendée pour avril, et une pétition a été lancée. Elle a déjà récolté plus de 1'500 signatures écrites. Dans l'attente de l'issue du combat, la résiliation des baux est gelée.

Gérance intraitable

Plusieurs habitants présents ont voulu dénoncer ce qu'ils voient comme de la mauvaise volonté. La troisième tour, appartenant à un autre propriétaire, a déjà connu sa grande rénovation, il y a quelques années. «Ils y ont fait les mêmes genres de travaux qu'ils prévoient chez nous, et tout le monde a pu rester!» ont-ils rappelé. Pour eux, le but du propriétaire de leurs immeubles est clair: mettre tout le monde dehors, rénover, relouer plus cher, et s'en mettre plein les poches.

Le sort des 247 habitants a retenu jusqu'à l'attention du syndic Grégoire Junod, qui a été reçu par la gérance pour des discussions. Une réunion qui n'a rien donné. La gérance a proposé aux habitants de signer une convention: prolonger leur bail jusqu'en février 2020, en échange de s'engager à le quitter une fois ce délai atteint. Très peu ont accepté cette offre.

Elle leur a aussi promis que, une fois les travaux terminés, ils seraient prioritaires s'ils souhaitent emménager à nouveau dans les tours. «Mais, face à moi, ils ont refusé de signer un papier pour s'engager à tenir cette promesse», a glissé un des habitants.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Choquée de lire ça le 18.01.2019 22:51 Report dénoncer ce commentaire

    INADMISSIBLE !

    Je trouve cela complètement inadmissible !Imaginez des gens retraités ou avec un revenu modeste, comment vont-ils faire pour se retrouver un logement abordable ? Et en dehors de cela, il y aune vie humaine, des souvenirs de plusieurs décennies, c'est un véritable cataclysme, on ne déracine pas des gens de cette manière au nom d'une quelconque rénovation. Ils vont aller où ces braves gens ? Vous y avez pensé ? Il faut vous battre et aller jusqu'au tribunal s'il le faut, ne soyez pas les otages de décisions abusives...

  • Kik le 18.01.2019 22:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Soutien aux locataires

    C'est honteux, ces pratiques doivent cesser! A quand une loi fixant toutes ces magouilles?

  • S.W le 18.01.2019 22:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Honteux tous pourris!

    Et ils ne parlent pas de garantir un logement durant les travaux? C'est vrai quoi! Lors de gros travaux les régies ou propriétaires ne donnent pas d'alternatives aux habitants, c'est juste une lettre et loin du bail.

Les derniers commentaires

  • Sylviane Clément le 19.01.2019 23:37 Report dénoncer ce commentaire

    Honteux

    Si tout le monde trouve cette pratique scandaleuse pourquoi n'existe t'il pas une loi contre cette injustice?

  • Feanck le 19.01.2019 23:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Lois suite

    Je trouve également dommage que les politiciens s approprient sans réels but sociales. Le droit du bail protège bien les locataires et je peux vous garantir que le bailleur doit démontrer la motivation dès résiliations. Actuellement les rénovations d immeubles comme celui seraient certainement pas rentable au niveau de l investissement. Il est vrai que le Propriétaire a théoriser pendant de longues année et peut se permettre cet investissement. Il est également nécessaire de ne pas mette l ensemble des propriétaires dans le même panier

  • Franck le 19.01.2019 23:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Lois

    Force est de constater que le journaliste n a pas rédigé un article clair .... Pour mémoire le code des obligations et les jurisprudences traitent la question du congé - rénovation. Le propriétaire doit démontrer que les travaux sont nécessaires et que le locataire ne pourra pas les supporter. Les cas sont restrictifs sur le sujet. De plus depuis le 1 er janvier 2018 la L3Pl règle la question du loyer après rénovation et notamment une intervention du canton et de la commune pour contrôler les loyers après les travaux. Il y a donc beaucoup de commentaires qui sont laissés sans réel sens.

  • Kadour le 19.01.2019 21:28 Report dénoncer ce commentaire

    Vaut mieux maintenant que plus tard

    Peut-être le propriétaire à raison si la bâtisse va dégringoler je trouve normal de rénovation , si les personnes n'arrivent plus à payer le loyer y'a bien le service de location de la ville de Lausanne qui peut aider ces personnes . De toute façon il ne seront pas à la rue surtout en Suisse pas besoin de paniquer .

    • jeanine kobel le 19.01.2019 22:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      jeanine.kobel@hotmail.com

      mon mari et moi on a attendu 5 ans pour un appartement et vivre dans une caravane. je n'y crois pas pour de l'aide c'est depuis 5 mois enfin un logement

  • George le 19.01.2019 20:15 Report dénoncer ce commentaire

    Regie mafieuse

    Nous avions signé pour un appartement comme neuf 1 rien à refaire et rien à dire. 2 semaines avant d'emmenager on nous dit que le locataire crée des problèmes et ne va pas partir. On nous propose un autre dans une autre entrée même dimension et même loyer. Quelle n'a pas été ma surprise de voîr un appartement dans un piteux état et d'autres personnes emmenager le même jour dans l'appart qui ne serait pas vide. On y a pas fait long feu et plus jamais avec eux