Verdict à Lausanne

18 mars 2011 14:15; Act: 18.03.2011 14:22 Print

Condamnés pour avoir tiré sur un enfant

Deux jeunes hommes ont été reconnus coupables pour avoir tiré sur un enfant de onze ans, dans le canton de Vaud.

Une faute?

Le jeune homme de 21 ans qui avait tiré avec une carabine à plomb sur un enfant de onze ans qui l'importunait a été condamné pour lésions corporelles simples. Le Tribunal correctionnel de Lausanne lui a infligé vendredi 120 jours-amende avec sursis.

Son frère de 22 ans est considéré par les juges comme l'instigateur de l'acte: il a fourni la carabine et a poussé son cadet à tirer. Il écope de la même peine. Le montant du jour-amende a été fixé à 10 francs. Le Ministère public, qui avait requis 300 jours-amende contre les deux frères, ne recourra pas contre ce jugement.

Culpabilité «importante»

La culpabilité du tireur est «importante», estime le Tribunal. Il a visé l'enfant et accepté le risque de le blesser. Il a «répondu par la violence à de simples provocations», prenant le risque de blesser d'autres personnes dans un quartier densément peuplé. La Cour a également retenu qu'il avait visé et touché directement l'enfant, écartant l'hypothèse d'un ricochet.

La culpabilité de son frère est «identique». Par son «intervention désastreuse», en s'impliquant dans un conflit qui ne le concernait pas, il a poussé son frère à agir.

A décharge des deux hommes, la Cour retient l'»excellente impression» qu'ils ont fait aux débats. Ils ont réalisé la gravité de leurs actes et présenté des excuses «ayant l'accent de la sincérité». Ils se sont aussi engagés à verser 10'000 francs à leur victime en réparation du tort moral qu'ils ont causé.

Provocations

Le 13 août 2008, les deux frères réparaient un moteur de scooter dans leur garage en compagnie d'un ami. Importunés par plusieurs enfants qui les insultaient et leurs lançaient des pives et des petits cailloux, ils sont rentrés.

Le cadet et l'ami ont poursuivi la réparation sur le balcon. Alors qu'il regardait la télévision, l'aîné a entendu que les enfants continuaient leurs provocations. Il est allé chercher une carabine à air comprimé et a dit à son frère de s'en servir pour faire peur aux enfants.

Le jeune homme a tiré trois coups en direction du garçon, le dernier le touchant à la joue gauche, près de l'oreille. L'enfant a subi durant plusieurs mois une légère perte auditive et souffre encore de fréquentes migraines. Il a dû être suivi par un psychologue.

(ats)