Lausanne

10 décembre 2019 18:50; Act: 10.12.2019 18:50 Print

Confirmation du blocage d'un chantier litigieux

par Frédéric Nejad Toulami - La justice vaudoise confirme l'interdiction de poursuivre des travaux d'un immeuble et la libération d'un trottoir, après une inspection sur le terrain.

storybild

En raison des travaux, un des trottoirs de la rue Mauborget est impraticable. (Photo: FNT)

Une faute?

Le mardi 3 décembre 2019, un juge de la Cour de droit administratif et public (CDAP) a procédé à une inspection du chantier sur l'immeuble à l'angle place Bel-Air/rue Mauborget, en compagnie du représentant de la société constructrice et des représentants de la Ville de Lausanne, dont un avocat mandaté.

«Au terme de cette visite, la CDAP a maintenu sa décision du 28 octobre 2019 par laquelle elle avait retiré l’effet suspensif du recours des propriétaires» contre un ordre de la Ville, souligne la conseillère municipale Natacha Litzistorf. Ainsi, la décision municipale du 15 août 2019 est bien exécutoire. Elle sommait les propriétaires de stopper le chantier, en raison de l'incapacité apparente de terminer les travaux, et de laisser la place aux mesures de remise en état demandées par la Ville. Responsable communale du logement, de l'environnement et de l'architecture, Natacha Litzistorf avait aussi fait retirer les permis de construire, octroyés en 2011.

Date butoir: le 31 décembre

Un délai échéant le 31 décembre 2019 est imparti aux propriétaires de cet immeuble au centre-ville, laissé vacant depuis des décennies, pour exécuter l’ensemble des mesures de remise en état et de sécurisation ordonnées par la Municipalité, dont la restitution du trottoir au public dans la rue Mauborget (voir photo). La Ville précise que la société mandatée par les propriétaires «a néanmoins été autorisée, pour des motifs strictement sécuritaires, à achever d’ici la fin de l’année le montage de murs porteurs dans les sous-sols de son bâtiment et ce, sous le strict contrôle d’un bureau d’ingénieurs civils. Ce dernier devra attester de l’exécution et de la bien-facture desdits travaux.»

Contre-expertise et nouvelle régie immobilière

La procédure de recours déposée par les propriétaires se poursuit devant la CDAP. Celle-ci devrait rendre sa décision sur le fond du litige au début 2020. Selon nos sources, une contre-expertise serait en cours, et une nouvelle régie immobilière, vaudoise, aurait été mandatée par les propriétaires genevois.

(FNT)