Santé

02 février 2011 14:49; Act: 03.02.2011 09:07 Print

De l'amiante présent un peu partout au CHUV?

par Grégoire Corthay - Chaque année, le centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) consacre 250'000 francs pour se débarrasser d’amiante. Ce minéral cancérigène est présent sur ses murs, ses sols et ses plafonds.

storybild

Des travaux ont lieu actuellement à la «Stérilisation Centrale» du CHUV.

Une faute?

«Depuis le 26 janvier des travaux de désamiantage se déroulent au CHUV. Ils ont lieu au service de stérilisation en plus! C'est là où tous les instruments sont retraités et renvoyés dans les services où ceux-ci sont réutilisés», dénonce une employée du CHUV qui a contacté «20 minutes».

«Ce chantier, au niveau 4 du bâtiment, va durer plus de 3 semaines, selon le planning affiché sur un mur, et le personnel du CHUV n'en a pratiquement pas été informé», affirme l'employée qui s'inquiète de l'affichage de panneau «Stop amiante» mettant en garde contre le minéral cancérigène (cf. encadré et vidéo ci-dessous).

Des travaux lourds à prendre au sérieux

Contactée par «20 minutes», la direction du centre hospitalier universitaire vaudois confirme l'existence de ce chantier et souligne qu'il n'a toutefois «rien d'exceptionnel». Elle assure que le personnel en a bien été informé et note que les travaux de désamiantage sont tellement courants depuis deux ans au CHUV que sa direction n'estime pas nécessaire de les communiquer à la presse.

«Sur l'ensemble des sites du CHUV, nous avons une dizaine de chantiers liés à l'amiante par an. Ils ne sont jamais anodins et il y a matière à être inquiet dans chaque cas. Dès que de l'amiante est repérée, nous n'épargnons aucun effort pour que les choses soient faites pour s'en débarrasser dans les règles de l'art», explique Darcy Christen, porte-parole du CHUV.

Une procédure très stricte pour désamianter

«A chaque fois, il s'agit de travaux lourds souvent relativement longs en raison de procédures très strictes pour limiter les risques. Pour le chantier à la «Stérilisation Centrale», il faudra compter environ une semaine: 2 jours d'installation, 3 jours d'assainissements et 48 heures pour les analyses de l'air. Ces procédures sont devenues exemplaires depuis les expositions détectées sur le site de Cery. A la fin des travaux, on procède à une nouvelle analyse de l'air et si la qualité de la décontamination ne paraît pas totalement maîtrisée, on repart pour un tour… », poursuit Darcy Christen.

Dans le cas des locaux de la «Stérilisation Centrale», ce sont des travaux de rénovation du carrelage ont fait apparaître l'existence d’amiante dans les joints et la colle des carrelages, relève Darcy Christen. Une entreprise spécialisée a alors été mandatée et procède actuellement à l’assainissement du site.

La santé des patients et du personnel pas menacée?

L'amiante au CHUV est généralement débusquée lorsque des travaux généraux d'entretien ou de rénovation sont planifiés. Des prélèvements et analyses sont alors effectués sur le site concerné pour déterminer s’il y a de l'amiante et pour décider – le cas échéant – des mesures nécessaires pour procéder à la décontamination totale du site.

Au niveau des coûts, l'institution rapporte consacrer annuellement environ 250'000 francs entre les assainissements et les analyses de matériaux et les prélèvements de l'air. Les frais du seul chantier actuel se montent à 17'000 francs.

Concernant le fait de savoir si l'amiante représente un danger pour les collaborateurs et les patients du CHUV, l'institution relève que tous les travaux se font «avec vérification de l’unité «Santé et sécurité au travail» du CHUV». «Aucun cas d'employé du CHUV victime de l'amiante n'est connu à ce jour», conclut Darcy Christen.

Les dangers de l'amiante expliqués par la SUVA

Les commentaires les plus populaires

  • patch 32 le 02.02.2011 18:22 Report dénoncer ce commentaire

    L'ignorance crée la peur

    L'amiante est englobée dans des matériaux de construction, il n'y a aucun danger immédiat. Une pression négative maintenue dans les locaux durant les travaux évite un rejet des poussières d'amiante dans l'air ambiant. Il est essentiel de se renseigner sur le sujet avant de crier au scandale. Que de bruit pour quoi? la peur liée à l'ignorance...

  • Manuela le 03.02.2011 15:41 Report dénoncer ce commentaire

    Plus d'information SVP

    En Suisse, l'on cache toujours la m...... au chat et quand arrive un malheur... là, les autorités bougent leur popotin!

  • leonie le 03.02.2011 11:35 Report dénoncer ce commentaire

    l'amiante provoque,entre autre,le cancer

    du poumon.Les médecins ont mis tous ces cancers dus à l'amiante sur le compte de la fumée,même ceux des personnes qui n'ont jamais fumé de leur vie!en prétendant que c'est probablement dû à la fumée "passive",même si ils n'y ont jamais été exposés!Je le sais c'est arrivé à un de mes proches.Voilà comment on manipule les statistiques des"causes"du cancer du poumon!Ajoutez ces poussières d'amiante aux staphylocoques dorés qui pulullent dans les CHU sur des personnes fragilisées par une maladie ou une opération et vous avez l'explication de beaucoup de décès pendant et après un séjour au CHU!

Les derniers commentaires

  • Morgarten le 03.02.2011 18:34 Report dénoncer ce commentaire

    Et les plans des architectes ?

    Il est absolument inconcevable de lire que l'amiante est "débusquée" lors de travaux d'entretien ou de rénovations. Il doit quand même bien y avoir, quelque part, des plans de construction originaux, avec cahiers des charges et matériaux utilisés, ou bien ?. Entre l'amiante et les maladies nosocomiales provoquées par le manque d'hygiène, il semblerait que les établissements concernés fassent du coup-par-coup et que les politicards responsables se gardent bien d'informer le public de peur d'être impliqués dans de tout gros scandales à venir. ABE.

  • Manuela le 03.02.2011 15:41 Report dénoncer ce commentaire

    Plus d'information SVP

    En Suisse, l'on cache toujours la m...... au chat et quand arrive un malheur... là, les autorités bougent leur popotin!

  • leonie le 03.02.2011 11:35 Report dénoncer ce commentaire

    l'amiante provoque,entre autre,le cancer

    du poumon.Les médecins ont mis tous ces cancers dus à l'amiante sur le compte de la fumée,même ceux des personnes qui n'ont jamais fumé de leur vie!en prétendant que c'est probablement dû à la fumée "passive",même si ils n'y ont jamais été exposés!Je le sais c'est arrivé à un de mes proches.Voilà comment on manipule les statistiques des"causes"du cancer du poumon!Ajoutez ces poussières d'amiante aux staphylocoques dorés qui pulullent dans les CHU sur des personnes fragilisées par une maladie ou une opération et vous avez l'explication de beaucoup de décès pendant et après un séjour au CHU!

    • Jean-François le 04.02.2011 00:42 Report dénoncer ce commentaire

      Faut arrêter la parano!

      Et surtout il faut assumer les conséquences de ses actes comme fumer (y compris sur les autres). Déjà pour ne pas avoir été exposé à la fumée passive il faudrait habiter sur la lune et les gens qui vont à l'hôpital sont déjà malades, ensuite les seuls cas de cancer du poumon qui auraient éventuellement pu être causés par l'amiante du CHUV sont ceux du personnel qui y travaille tous les jours.

    • leonie le 04.02.2011 15:11 Report dénoncer ce commentaire

      C'est VOUS qui êtes parano. La fumée

      et le cancer du poumon n'est qu'un exemple,l'amiante provoquant d'autres cancers et autres maladies mortelles. Et OUI les gens qui vont à l'hôpital sont malades,fragilisés donc plus vulnérables que des employés en bonne santé.Ils y vont pour se faire SOIGNER pas pour être encore plus malade après ni pour y mourrir! Ma mère est morte de maladie nosocomiale contractée au CHUV, selon le médecin.Et Morgarten à raison, il existe des PLANS avec les matériaux utilisés lors de la construction,des rénovations et constructions successives.Ils auraient dû commencer il y a au moins 20 ans pas en 2008!

  • Cédric le 03.02.2011 02:33 Report dénoncer ce commentaire

    Info zéro

    J'ai travaillé 3 ans au CHUV ( 1994 à 1997) comme électricien, j'aurai aimé en être aussi informé. Noté que c'est pas mieux pour les centaines d'autres bâtiments ou privés ou j'ai travailler pendant 20 ans.

  • patch 32 le 02.02.2011 18:22 Report dénoncer ce commentaire

    L'ignorance crée la peur

    L'amiante est englobée dans des matériaux de construction, il n'y a aucun danger immédiat. Une pression négative maintenue dans les locaux durant les travaux évite un rejet des poussières d'amiante dans l'air ambiant. Il est essentiel de se renseigner sur le sujet avant de crier au scandale. Que de bruit pour quoi? la peur liée à l'ignorance...

    • Sylvie le 02.02.2011 22:51 Report dénoncer ce commentaire

      l'amiante est bien mortelle

      J'ai mon père qui est décédé suite à un cancer provoqué par l'amiante. A l'époque où il respirait des poussières cancérigènes, il aurait apprécié d'être informé!