Renens (VD)

11 mai 2012 07:00; Act: 11.05.2012 09:47 Print

De la vidéo pour rendre sa grâce au centre-ville

par Francesco Brienza - La ville teste un système original qui donne la parole à tous les usagers des lieux grâce à une caméra. Les réactions sont mitigées.

storybild

La cohabitation sur la place a déjà donné lieu à des tensions. (Photo: 20 Minuten/frb)

Sur ce sujet
Une faute?

«C’est un concept novateur, avec peu d’expériences similaires en Suisse romande!» Déléguée à l’intégration à la Ville de Renens, Marta Pinto se réjouit quand elle évoque le projet de la Fondation Relais pour la Place du Marché. «Un groupe d’une douzaine de personnes a été constitué début mai parmi tous les utilisateurs de la place» – commerçants comme marginaux – explique-t-elle. Sa mission? Poser un diagnostic du «vivre ensemble» à l’aide d’un tournage. «La vidéo est utilisée comme prétexte pour créer et favoriser le ciment social sur la Place du Marché», poursuit Marta Pinto. A terme, les données montées seront utilisées pour élaborer des pistes visant à calmer les récentes tensions qui ont ébranlé le quartier.

«Il faut des mesures de répression»

Sur le plan politique, l’idée est bien reçue par le PLR local. Son président Pascal Golay estime qu’il s’agit «du meilleur moyen de prendre connaissance de ces gros problèmes en évitant les idées préconçues». Autre son de cloche du côté de l’UDC Stéphane Montabert, pour qui «une simple négociation ne peut ouvrir des yeux». En outre, il juge «qu’une mesure sociale n’est efficace qu’accompagnée de répression».

Sur le terrain, le travail de prévention de la police semble pourtant porter ses fruits. «Malgré le retour des beaux jours, on sent une diminution des interventions par rapport à cet automne, note Christian Séchaud, commandant de la Police de l’ouest lausannois. Le dialogue se renoue: on ne peut que s’en réjouir!».