Neurosciences

09 mars 2011 18:19; Act: 10.03.2011 08:53 Print

Découverte surprenante à l'uni de Lausanne

Une molécule connue pour son rôle de tueuse dans le système immunitaire a une fonction importante dans l'hippocampe, une aire du cerveau dévolue à la mémoire.

Une faute?

L'équipe d'Andrea Volterra s'est penchée sur la cytokine, dite facteur de nécrose tumorale alpha, impliquée dans les réponses inflammatoires et immunitaires visant à tuer des agents pathogènes. Mais, comme l'écrivent les chercheurs dans la revue «Neuron», cette molécule agit aussi dans le cerveau, contribuant à la communication entre les astrocytes, eux-mêmes chargés de la régulation des circuits synaptiques.

Il s'agit d'une des premières mises en évidence d'un lien direct entre système immunitaire et fonctions cérébrales, selon le communiqué du Département de biologie cellulaire et de morphologie de l'UNIL. Une découverte qui pourrait être utile à la recherche contre les maladies du cerveau: dans l'alzheimer ou l'épilepsie par exemple, il y a surproduction de cette molécule.

Hors maladies, le facteur de nécrose tumorale alpha se trouve en très faible concentration dans le cerveau. Mais elle est nécessaire, car en son absence, la sécrétion de glutamate - un neurotransmetteur - par les astrocytes s'effectue mal, comme l'ont démontré ces travaux.

(ats)