Vaud

08 décembre 2011 07:00; Act: 08.12.2011 13:26 Print

Des cartes de crédit en cas de sinistre

par Abdoulaye Penda Ndiaye - Après l’explosion d’Yverdon, l’Etablissement vaudois d’assurance veut lancer un nouveau système de paiement pour ses assurés.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Des sinistrés de l’explosion due au gaz qui avait fait deux morts à Yverdon, en octobre dernier, s’étaient plaints de la lenteur de la procédure d’indemnisation de l’Etablissement cantonal d’assurance (ECA). Le cri de détresse lancé lors de cette catastrophe qui a touché quelque septante locataires a été entendu. Désormais, l’assurance veut innover en accélérant son processus d’indemnisation dans des situations d’urgence.

«Nous comptons mettre en place une carte cash ou des chèques pour accompagner nos assurés ayant subi des dommages», annonce Daniel Grandjean, responsable de la division assurance auprès de l’institution vaudoise. Cette mesure visera surtout, selon lui, «ceux qui doivent quitter leur domicile après un sinistre».

Plus de souplesse

Opposée, pour des raisons de sécurité, au paiement en espèces, l’assurance va ainsi se montrer plus souple. Elle songe à créditer les cartes d’un montant équivalent à celui auquel l’assuré a droit.

Cette idée n’est pas pour déplaire aux sinistrés d’Yverdon. «Des gens qui ont tout perdu et qui n’ont aucune réserve pourront ainsi satisfaire très rapidement des besoins immédiats», observe une habitante de l’immeuble qui avait été éventré. Contrairement au Valais et à Genève, Vaud fait partie des 19 cantons dont l’assurance des bâtiments (2 millions, soit près de 80% du bâti suisse) et des habitants est du ressort d’une entreprise de droit public autonome. Le montant assuré par les ECA est de 2000 milliards.