CHUV - Lausanne

05 février 2019 21:52; Act: 05.02.2019 21:57 Print

Dix ans de lutte pour voir les salaires augmenter

Le personnel réclamait des revalorisations des rémunérations depuis 2008. Il a enfin obtenu gain de cause, notamment sur le salaire minimum à l'embauche.

storybild

Les employés de l'établissement hospitalier qui sont rémunérés d'après les classes salariales allant de 1 à 5 verront leur paie augmenter dès 2020. (Photo: Patrick Martin/24 heures)

Sur ce sujet
Une faute?

Après une mobilisation entamée en 2008 déjà, des collaborateurs du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) à Lausanne ont obtenu des hausses de salaire. Le syndicat SSP salue des «augmentations substantielles» et la délégation du personnel se montre «extrêmement satisfaite».

Depuis plus de dix ans, le personnel des classes 1, 2 et 3 se bat tait pour des hausses de salaire, a rappelé mardi la section vaudoise du Syndicat suisse des services publics (SSP). En 2016, par exemple, un rassemblement avait eu lieu au CHUV et une pétition avait été remise à la direction générale de l'établissement, puis au Grand Conseil.

Les employés réclamaient un salaire minimum à l'embauche de 4000 francs brut. C'est chose faite. Dès le 1er juillet 2019, les salaires minimaux seront augmentés à 52'000 francs brut annuels.

Par ailleurs, dès le 1er janvier 2020, toutes les personnes rémunérées d'après les classes salariales allant de 1 à 5 verront leur paie augmenter.

(ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Burrows le 05.02.2019 22:12 Report dénoncer ce commentaire

    Charité

    Faire des années de formation pour toucher un salaire de misère avec des conditions de travail épouvantables, avec des indemnités médiocres. Ce n'est pas parce qu'on fait un métier "humain" qu'on doit renoncer à être bien payé ! Une année à peine après mon diplôme c'est sans regret que je quitte cette maison et change de métier.

  • Une patiente le 06.02.2019 02:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A tous les professionnels de la santé en Suisse et

    Il était temps! Et au passage si y en a qui lisent ce commentaire, merci à tous ces employés hospitaliers/d'autres structures de la santé également (intendance, cuisines, thérapeutes divers, ASSC, infirmières/infirmiers, médecins et tous ceux qui travaillent dans l'ombre qu'on ne voit pas forcément en tant que patient/famille merci pour le travail que vous faites chaque jour, toutes et tous malgré vos conditions de travail, pression, sous effectif, etc, pour prendre soin des autres et de leurs proches, vous avez tout mon respect et ma gratitude!

  • vivi le 05.02.2019 22:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    enfin

    il était temps. avec un cfc et des responsabilités j'étais en classe 4... pas le rêve.

Les derniers commentaires

  • Marxpoop le 07.02.2019 16:29 Report dénoncer ce commentaire

    Monde désespérant...

    Tout le monde cherche le meilleur pour soi-même, c'est naturel... Mais ceux qui sont payés par la taxation des autres prétendre que les augmentations leur sont dûes c'est à la fois révoltant et désespérant. Ceux qui sont taxés pour payer les salaires de tout ce beau monde n'ont, eux, pas le bâton de l'Etat pour exiger. Ils ont une lettre d'aurevoir s'ils n'aiment pas les conditions. Comprenez une fois pour toute, l'Etat ne crée pas l'argent. L'Etat le prend chez une personne pour le distribuer à d'autres. Ces augmentations de salaire, c'est une réduction de pouvoir d'achat sur d'autres citoyen

  • Pierre Albert le 06.02.2019 16:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est tout le système

    Si on augmente les salaires de la santé, ça fait monter le budget de l'état , donc les impôts et les primes maladie. Idem pour les immeubles locatifs des caisses de pension qui financent les retraites. Si on baisse ces loyers, les caisses ne peuvent plus payer les retraites. Tout est une question d'équilibre. Actuellement l'équilibre tient à un fil. On se la coince et on bosse.

  • Employé CHUV le 06.02.2019 15:13 Report dénoncer ce commentaire

    Avec effet rétroactif et intérêts légaux

    Bon, maintenant que les augmentations pour 2008 sont passées, faut gueuler pour obtenir celles de 2009! De bleu, quand arriveront celles de 2019, le salaire minimum passera de 52'000 .- annuel à 80'000.- et ce ne sera que justice! Reste maintenant à faire verser cette augmentation avec effet rétroactif depuis 2009! Fichtre, 11 ans de retard, ça va faire une très jolie somme, plus les intérêts de 5 % l'an!

  • Jean-Luc Lemoing le 06.02.2019 13:08 Report dénoncer ce commentaire

    Tu parles......

    +++++ tous les avantages des "serviteurs de l'Etat de Vaud", super LPP, augmentations automatiques, excellente couverture maladie-accident (100%) congés et vacances confortables, pas de timbreuses, super restau. d'entreprise, super locaux, pas de performances à réaliser ("CA"), bref bien au chaud à vie! (Je n'inclus pas le personnel soignant dans mon commentaire!)

    • Petite main au CHUV le 07.02.2019 06:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jean-Luc Lemoing

      Vous parlez des cadres, mon cher...

    • nel le 21.02.2019 21:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jean-Luc Lemoing

      D'où vient l'idée des couvertures assurance maladie ? Quelle belle conneries je lis

  • Mister Proper le 06.02.2019 12:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Trop

    Bah de quoi se plaignent-ils? Ils gagnent déjà bien assez... surtout avec le temps qu'ils passent à dormir la nuit au boulot !

    • chipie le 06.02.2019 19:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Mister Proper

      ayant passé 14 jours au Chuv , donc plusieurs nuits, je vous assure qu ils ne dorme pas et on beaucoup de mérite