Vaud

12 septembre 2019 08:03; Act: 12.09.2019 08:06 Print

Ils veulent voir des bières locales dans tous les bars

par Yannick Weber - Des interventions parlementaires visent à donner un coup de pouce aux petits brasseurs suisses face aux géants internationaux de l'industrie.

storybild

Le marché est largement dominé par quelques groupes industriels. (Photo: iStock)

Sur ce sujet
Une faute?

Tous les bistros du canton de Vaud sont obligés par la loi de proposer au moins un vin vaudois à la carte. «Et pourquoi ne ferait-on pas pareil pour la bière?» demandent les élus socialistes Jessica Jaccoud et Samuel Bendahan, qui ont déposé cette semaine des motions respectivement au Grand conseil et au Conseil national. Leur but est de soutenir les micro-brasseries et les producteurs de bières locales, dont le nombre a explosé ces dernières années.

Marché verrouillé

Sauf que beaucoup de bars, cafés et restaurants et festivals sont liés par des contrats d'exclusivité avec des grands groupes, dans lesquels les tenanciers s'engagent à ne vendre que les bières du groupe, en échange d'une aide financière ou de la mise à disposition de matériel. «Carlsberg et Heineken détiennent à eux deux 70% du marché suisse», note l'élue dans sa motion. Elle demande donc que la loi force les établissements à proposer également au moins une bière artisanale produite dans le canton, seule façon de dépasser ces contrats d'exclusivité.

«L'idée n'est pas d'entrer en guerre contre les grands groupes, mais de créer une brèche dans cette barrière et de laisser la possibilité aux établissements de pouvoir proposer des bières artisanales vaudoises, qui répondent à la préoccupation du public de consommer des produits locaux et non industriels», explique Jessica Jaccoud. Son collègue Samuel Bendahan remonte les mêmes préoccupations à Berne, sur un plan fiscal cette fois (lire encadrés).

Débat sur l'impôt

L'idée laisse plutôt sceptiques les milieux de la prévention. «Toute mesure qui soutient les possibilités de publicité n'est pas bienvenue. Il y a un risque de transformation de cette promotion en publicité «lifestyle», car les produits locaux sont très en vogue», note Monique Portner-Helfer, porte-parole d'Addiction Suisse.

Quant aux incitations fiscales pour les producteurs qui font du tout local, elles ne trouvent pas non plus grâce aux yeux de l'association. «Le prix influence la consommation et les taxes pour les bières sont déjà très basses. Il faudrait plutôt les augmenter», ajoute-t-elle. «Notre but n'est pas de promouvoir la consommation d'alcool, mais simplement de laisser la possibilité à ceux qui ne l'ont pas de pouvoir proposer un assortiment de bières artisanales vaudoises», conteste Jessica Jaccoud.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • skool le 12.09.2019 08:31 Report dénoncer ce commentaire

    Privé ou Publique ?

    Vous pourriez aussi légiférer dans le monde du travail, préférence nationale = beaucoup moins de pollution, route et transports publique moins encombrés et beaucoup de retour sur investissement pour notre pays

  • Me Kanter le 12.09.2019 08:27 Report dénoncer ce commentaire

    Santé

    Voilà une bonne idée. Mais ça serait encore plus simple si les consommateurs savaient ce qu est une bonne bière et n achetaient pas ces jus de chaussettes produits en quelques jours voire quelques heures. Il faut que les prix s inversent : taxer les bières dégueulasses industrielles et descendre le prix des bonnes bières, ensuite, à chacun de s aimer suffisamment pour « s injecter » des bonnes choses.

  • anti gauche le 12.09.2019 08:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    liberté

    Chacun fait comme il veut ! C'est impressionnant comme la gauche veut tout contrôler !

Les derniers commentaires

  • Jean Peuplus le 13.09.2019 23:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L'exemple!

    Et pendant ce temps, c'est qui qui organise une dégustation de bières artisanales africaines au Palais Fédéral !? Soyez cohérent les gauchistes bobo

  • faut être conséquent le 12.09.2019 19:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    à quand ??

    Et les employés Suisses dans les entreprises, les administrations et les hôpitaux au lieu de frontaliers importés sous-qualifiés ???

  • libre le 12.09.2019 18:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    vive la liberté

    Corée du Nord vaudois !

  • Faites Ce Que Je Dis le 12.09.2019 17:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ok si...

    D'accord avec cette proposition si on fait pareil avec les vins vaudois dans les restaurants du canton et lors des agapes du Parti socialiste VD lors desquelles on sert du Prosecco...

    • Chose le 12.09.2019 18:50 Report dénoncer ce commentaire

      C'est déjà le cas...

      ... il y a déjà une clause imposant aux cafés et restaurants vaudois de vendre au moins un vin vaudois.

  • Une époque formibable le 12.09.2019 17:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On y arrive gentiment

    Après le début de la socialisation du sol par la LAT, ils s'attaquent maintenant à la socialisation des biens de consommation. Les meilleures bières sont belges et il faudra bientôt les consommer chez soi. En même temps, ça coûte moins cher, pour autant qu'on puisse encore les acheter un Suisse

    • Chose le 12.09.2019 18:47 Report dénoncer ce commentaire

      "Les meilleures bières sont belges"

      Vous étiez où, ces vingt-cinq dernières années ? Parce que ça a un peu évolué, entretemps.

    • djay le 13.09.2019 07:55 Report dénoncer ce commentaire

      @Une époque formidable

      Les bières belges seront toujours autorisées, hein...