Vevey (VD)

09 février 2018 12:10; Act: 09.02.2018 14:26 Print

Un haka devant Nestlé contre la délocalisation

Des salariés de Galderma, laboratoire de dermatologie détenu par l'entreprise suisse, ont fait le voyage pour manifester contre la délocalisation de leur centre.

Près de 200 employés français sont arrivés au petit matin devant le siège de la multinationale.
Sur ce sujet
Une faute?

Ils sont partis jeudi soir du centre de recherche en dermatologie Galderma, près d'Antibes (F). Après une nuit de route, 200 des 550 employés de la filiale de Nestlé Skin Health sont arrivés devant le siège veveysan de la multinationale. Nestlé avait annoncé en septembre dernier vouloir fermer le site de Sophia Antipolis et relocaliser une centaine d'emplois dans le canton de Vaud.

Arrivés au petit matin, ils ont exprimé leur inquiétude et leur colère face à la perte de leur emploi. Leur déléguée syndicale a été reçue par la direction de Nestlé. A sa sortie, l'ambiance était aux applaudissements. «Nous avons été bien reçus par le directeur des Ressources humaines. Ils ont visiblement été touchés par l'aspect humain et émotionnel de notre action», a exprimé Nathalie Strauss.

La manifestation s'est déroulée dans le calme. Les employés ont manifesté, parfois bruyamment, brandi des banderoles et des drapeaux français. Ils ont aussi entonné leur version de la Reine des neiges sur le refrain «Licenciés, sacrifiés, je peux dire merci à Nestlé», et dansé un haka pour symboliser leur combat.

Bien que sans espoir de sauver leur centre de la fermeture, ils luttent pour des mesures d'accompagnement satisfaisantes. «Il nous a quand même fallu quatre mois pour être entendus», déplore Nathalie Strauss. Le centre de recherche devrait fermer ses portes en automne de cette année.


(ywe/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Nes'tombé le 09.02.2018 10:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nes'tombé

    On a même des grévistes frontaliers. On aura vraiment tout vu Ils feraient mieux de protester devant le siège des entreprises française qui délocalisent au lieu de venir nous faire chier chez nous.

  • LePère le 09.02.2018 10:22 Report dénoncer ce commentaire

    Rentrez-chez vous !

    AHAHA, les français exportent leurs sales habitudes et les raisons de leur échec économique ! Ils ne doutent décidément de rien... Et ont-ils des autorisation pour manifester ?

  • John le 09.02.2018 10:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En suisse

    Ils délocalisent en France pour venir en Suisse? La preuve que même avec un salaire moyen environ trois fois plus élevé qu'on France on reste ultra-compétitif

Les derniers commentaires

  • Christine M le 13.02.2018 18:38 Report dénoncer ce commentaire

    Mll

    En lisant tous les commentaires je suis impressionnée de l'empathie de nos voisins Suisse!

  • Benjamin Lavaysse le 12.02.2018 12:24 Report dénoncer ce commentaire

    R.I.P La France

    Je suis frontalier en suisse (francais), c est la deuxieme fois en 3 ans que j'entends parler de gréve en suisse. Et ça fait deux fois que c est des français qui viennent manifester en Suisse.. Faut bien honorer notre titre de champion du monde de "la grève" Honte a nous R.I.P France

  • Georges.K le 11.02.2018 20:31 Report dénoncer ce commentaire

    Méfiez-vous !

    Avec le nouvel actionnaire third point les réductions d'emplois peuvent aussi toucher la Suisse, ne parlez pas trop vite car ça concerne toute la zone Europe, un vaudois..!

  • Aabave Gakdodb le 11.02.2018 13:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nul

    Nestlé Nestlé que des anglais et des indiens je les vois je suis de vevey dommage quil essaye pas de former des gens dici Nescafard

  • Totor le 10.02.2018 21:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est avant qu'il fallait réfléchire

    du jamais vu , les Français viennent manifester en Suisse , pour les 45 heures. hihihihihi. trop tard , Nestlé s' en va.

    • Georges;K le 11.02.2018 20:36 Report dénoncer ce commentaire

      réfléchis un peu

      Et tu crois qu'avec des salaires aussi élevés , la Suisse va être encore longtemps concurrencielle ? Le nouveau CEO est Allemand pas Suisse...