Transport aérien

06 août 2019 07:47; Act: 06.08.2019 12:26 Print

En colère après une série d'annulation de vols

par Frédéric Nejad Toulami - Le dernier week-end de juillet a connu des perturbations dans le ciel en raison des conditions météo. Mais des passagers critiquent les délais pour rembarquer.

storybild

(Photo: Keystone/Salvatore di Nolfi)

Sur ce sujet
Une faute?

«Le samedi 27 juillet dernier, nous avions un vol easyJet depuis Genève pour Pristina (Kosovo) où j’avais organisé une soirée de 200 personnes pour mon mariage. On a découvert par nous-mêmes, une fois passé le check-in, qu'il était supprimé. J’ai dû appeler tout le monde pour annuler la fête. C’est inacceptable, cette manière de traiter les gens.» Le coup de gueule de cette passagère fait écho à d'autres mésaventures similaires survenues le week-end des 26 et 27 juillet 2019. Des lecteurs se sont plaints de suppressions de vols à la dernière minute et d'une attente obligatoire de deux ou trois jours avant de pouvoir embarquer sur un autre vol de la même compagnie s'ils ne veulent pas perdre de l'argent. Comme un homme bloqué à Toulouse. Ou des couples bloqués à Athènes.

Sondage
Selon vous, certaines compagnies aériennes ne font-elles que le strict minimum ou les passagers sont trop exigeants?

L'attachée de presse d'easyJet à Genève tient d'abord à formuler des «excuses auprès des passagers pour ces perturbations qui, nous le savons, génèrent de la frustration en période de vacances».

EasyJet plus impacté en tant que première compagnie aux aéroports de Genève et de Gatwick

Elle explique la situation ce week-end-là en raison du planning des vols easyJet «impacté en grande partie par les conditions météorologiques dégradées en Europe et les restrictions du contrôle aérien, notamment dans la zone de Londres Gatwick, causant retards et annulations». Comme pour toutes les autres compagnies aériennes, précise-t-elle, avant de rajouter: «En tant que première compagnie aux aéroports de Genève et de Londres Gatwick, nous sommes impactés de manière disproportionnée par les perturbations quand celles-ci sont importantes.»

Du côté de la société Swiss, la porte-parole dénombre 7 vols annulés au départ et à destination de Genève le vendredi 26 juillet et un seul le samedi 27 juillet, «en raison principalement des mauvaises conditions météo».

Quant aux vols précis d'easyJet annulés, les explications données par la compagnie sont les suivantes: le vol Londres-Genève du vendredi 26 juillet a été annulé du fait des restrictions imposées par la tour de contrôle de l'aéroport de Londres Gatwick. Concernant les vols Genève-Pristina et Toulouse-Genève du samedi 27 juillet, tous deux ont été annulés du fait de «l'impossibilité de trouver des équipages de remplacement pour opérer» alors. La porte-parole déclare cependant que pour la liaison vers Pristina prévu à 17h30, les passagers ont reçu l'information de la suppression de la liaison à 15h10.

Mais pour l'attente de deux ou trois jours avant de pouvoir rentrer en Suisse à bord d'un autre avion easyJet, la réponse officielle se contente d'être que «les passagers peuvent transférer leur vol gratuitement ou bénéficier d'un remboursement» du trajet acheté annulé.

Pour rappel, les voyageurs peuvent adresser leurs doléances à l’autorité de surveillance des compagnies aériennes, l’Office fédéral de l’aviation civile (OFAC).

(FNT)