Renens (VD)

29 mai 2019 16:15; Act: 29.05.2019 16:15 Print

Un agent souille les sacs de migrants: il risque gros

Un policier vaudois devra répondre de son attitude lors d'une intervention au Sleep-in. Sa hiérarchie pourrait prendre des mesures.

storybild

Un spray au poivre a été utilisé par un agent vaudois, mercredi passé. (Photo: Keystone/Photo d'illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

Le coup de gueule de l'association Sleep-In sur Facebook a payé. En début de semaine, le commandement de la police cantonale vaudoise a pris connaissance d'une information mentionnant l'usage d'un spray au poivre autour du bâtiment d'accueil d'urgence pour les sans-abris, situé au chemin de l'Usine, à Renens (VD). La situation paraissant peu claire, des investigations ont immédiatement été menées afin d'établir les faits et éclaircir les circonstances de cette intervention, selon un communiqué de la police.

La police a pu établir que le mercredi 22 mai, à 2 heures du matin, à la demande d'un agent de sécurité privée, une patrouille est intervenue au Sleep-in, afin d'évacuer les personnes se trouvant autour du bâtiment sans autorisation. Onze personnes ont quitté les lieux sans poser de problème. Par la suite, un gendarme a utilisé un spray au poivre pour souiller les effets personnels abandonnés devant le bâtiment. Il semble que des vapeurs ont également incommodé des personnes se trouvant dans une chambre à l'étage dont la fenêtre était ouverte.

Le commandement de la police cantonale vaudoise condamne et regrette ce comportement contraire aux usages et à l'éthique de l'institution. Il a ouvert une enquête disciplinaire contre le collaborateur concerné, qui a agi seul, selon les informations connues à ce jour. Le gendarme impliqué sera entendu par sa hiérarchie, qui prendra toutes les mesures utiles, en application des dispositions de la Loi sur le personnel de l’Etat de Vaud et des directives internes en matière disciplinaires.

(nxp/20min)