Vaud

28 janvier 2020 07:53; Act: 28.01.2020 15:35 Print

Enseigner le pilotage d'un drone, un métier d'avenir

En Suisse comme en Europe, une nouvelle loi sur les drones entrera en vigueur le 1er juillet, pour le plus grand bonheur des formateurs de télépilotes.

Sur ce sujet
Une faute?

«Devant l’essor extrêmement rapide des aéronefs sans occupants, cela faisait de nombreuses années que d’aucuns réclamaient au sein de l’UE une réglementation commune», explique l’Office fédéral de l’aviation civile (OFAC). Actuellement, les discussions arrivent à terme et, le 1er juillet, une nouvelle loi entrera en vigueur en Suisse et en Europe.

Les derniers détails ne sont pas encore connus, mais on sait déjà que pratiquement tous les utilisateurs de drones (lire ci-contre) devront figurer dans un registre fédéral et leurs machines être identifiables. «La nouvelle loi va aussi demander que les télépilotes professionnels reçoivent une formation spécifique, avec un certificat à la clé», explique Bastien Alorent, directeur de Drone Process, un centre de formation européen.

«Cursus identique à celui de l’aéronautique»e

Ce Français, ayant flairé la bonne affaire, a décidé d’ouvrir une école à Prangins (VD). Sa première volée d’élèves vient d’ailleurs de terminer sa formation. «Jusqu’à présent, il suffisait de se conformer à une réglementation simple. Mais, dès cet été, tout va changer. Pour faire court, on va arriver à un cursus identique à celui de l’aéronautique», résume-t-il.

De plus, il fait le pari qu'il ne suffira plus d'être télépilote dans un avenir proche. Selon lui, il faudra toujours plus de spécialisations. «Nous allons proposer des formations adaptées aux différents métiers. Un géomètre ou un cadreur-monteur, par exemple, n'auront pas les mêmes besoins et se serviront de leur drone de manière très différente.»

Bastien Alorent n’est toutefois pas le seul à avoir senti le bon coup. D’autres écoles ont ouvert récemment, telles que Vertical Master à Payerne (VD). Par ailleurs, une certification européenne deviendra nécessaire pour commercialiser des appareils.

(xfz)

Les commentaires les plus populaires

  • Jusze le 28.01.2020 08:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fric fric

    Tous sa juste pour du fric....

  • Patricia le 28.01.2020 08:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Never ever

    Ridicule ! Messieurs qui avez flairé le bon filon, vous n aurez pas mon argent. Je continuerai à faire voler mon jouet le dimanche...

  • JANSSUIS TRISTE le 28.01.2020 08:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    FRIC FRIC FRIC

    Que les drones soient homologués et répertoriés tout OK, la formation n'est qu'une histoire de fric. Prochainement il conviendrait aussi d'homologuer et répertorier les vélos électriques et trottinettes électriques bien plus dangereux que les drones, bien entendu avec formation obligatoire.

Les derniers commentaires

  • Atkos le 15.02.2020 19:02 Report dénoncer ce commentaire

    Bien joué

    Rip drones Rip des startups suisse autours du drone tech Courage pour demander aux gens de passer un examen qui coute 1600francs pour un drone de 300.- Pour gagner plus d'argent sur des drones, vous avez tué le marche des drones et leur fabrication, r&d en suisse Felicitations

  • Juana Baptista le 01.02.2020 15:58 Report dénoncer ce commentaire

    Madame

    Histoire de fric encore et encore ! pour péter il faut payer quelque chose ?

  • François Français le 29.01.2020 21:40 Report dénoncer ce commentaire

    Vive l'UE....

    Comme pour les armes, l'UE décide de la vie des Suisses et impose ! Registre pour tous, liberté pour....

  • encore du fric le 29.01.2020 17:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    inadmissible

    Ça fait 15 ans que je pratique le fpv, bien avant que les drones se vendent dans le commerce et vous pensez que ces jeunots vont m'apprendre quoi que ce soit? Commencer déjà par faire remonter les avions et les hélicoptères à leurs place, au-dessus de 150m. ca sera un grand pas pour la sécurité. j'imagine que nos avions de 2 ou 3 kilos seront interdit alors que les multicopter tombants comme des pierres en cas de pannes seront autorisés?

    • Tvs le 30.01.2020 09:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @encore du fric

      Les aérodynes non captifs de masse supérieur à 2 kg en scénario S3 sont équipés d'un dispositif de protection des tiers avec une limite de 69 joules d'énergie avec une perte de hauteur inférieure ou égale à 15 M. j'espère avoir répondu à ta question.

    • Tvs le 30.01.2020 14:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @encore du fric

      1/ sans doute pas la pratique mais les règles de sécurité de vol en hors vue . 2/ il faut déjà connaître la zone ou vous évoluez et si déjà vous le droit d'y être pour faire votre activité... CTR, TMA, RTBA ..... 3/ voir le message précédent... Si vous avez des questions, n'hésitez pas.

  • Rick06 le 29.01.2020 08:11 Report dénoncer ce commentaire

    Héric

    Avoir une formation pourquoi pas mais attention à la réglementation trop contraignante cela risque davoir un effet inverse sur le vol incontrôlé alors soyez relativement souple sur les règles nous sommes pas des pilotes d'avion mais je reste favorable à des règles de déclaration simplifié. Merci à vous