Vaud

29 février 2020 12:17; Act: 29.02.2020 12:17 Print

Entre boire et chasser, pas besoin de choisir

Le Conseil d'Etat vaudois a refusé d'interdire l'alcool aux chasseurs, puisqu'il n'y a pas eu d'accident mortel ces dernières années.

storybild

Pas de limitation formelle de l'alcool pour les chasseurs vaudois. (Photo: Keystone/photo prétexte)

Une faute?

La députée Vert'libérale Claire Richard avait posé la question suivante: si un chauffeur routier doit conduire sans avoir bu une goutte d'alcool, car l'engin qu'il conduit peut mettre la vie d'autrui en danger, ne faudrait-il pas en faire autant avec les chasseurs? «Non», répond le Conseil d'Etat vaudois, rapporte «24 heures». Pour expliquer son refus, le Gouvernement souligne qu'il n'y a pas eu d'accident mortel lié à la chasse depuis plus de trente ans, dans le canton de Vaud.

De plus, le Conseil d'Etat estime que puisque la plupart des chasseurs se déplacent en voiture, ils doivent déjà respecter la limite de 0,5‰. La loi interdit également la chasse à «une personne qui pourrait, en raison de son état physique ou mental, mettre en danger la vie ou les biens d'autrui». Et l'exécutif de rappeler que, l'automne dernier, un garde-faune a vu un chasseur fortement alcoolisé et, donc, son permis lui a été retiré. En outre, le canton du Tessin envisage, lui, d'interdire l'alcool aux chasseurs, un drame étant survenu en septembre.

(xfz)