Lausanne

08 juin 2017 15:06; Act: 25.09.2017 14:46 Print

Facebook supprime un «Nu couché» de Modigliani

Une vidéo intégrant un tableau du peintre italien, représentant une femme nue, a subitement disparu du réseau social avant de réapparaître d'elle-même trois jours après.

storybild

Ce tableau fait partie de la série de «Nu couché», peints par Modigliani dès 1916. (Photo: DR)

Sur ce sujet
Une faute?

Autres temps, autres mœurs? Pas sûr, si l'on en croit la censure par Facebook d'une courte vidéo qui présente une oeuvre de Amedeo Modigliani mise en ligne par la Fondation de l'Hermitage sur le réseau social. L'affaire a été révélée par «Le Temps», jeudi. La série de toiles, des «Nu couché» réalisés dès 1916, avait déjà fait des remous lors de sa première exposition à Paris où la police était intervenue. Cent ans plus tard, l'image semble toujours déranger certains.

«Vous avez cru voir un tableau de Modigliani par ici? La vidéo présentant le «Nu couché» (1916) a malheureusement été censurée par Facebook aujourd'hui, après plus de 12'000 vues...», déplorait mardi la Fondation de l'Hermitage sur sa page. S'en sont suivies de multiples tentatives de prise de contact avec le réseau. En vain. «Quand on a un problème avec Facebook, c'est impossible d'avoir un interlocuteur», s'étonne Phil Mundwiller, responsable marketing et communication de l'institution. Une fiduciaire à Genève se charge de transmettre les doléances et remarques à une centrale à l'étranger. Qui n'a jamais répondu. Jeudi après-midi, sans un mot, sans une explication, la vidéo réapparaît. «Tout est bien qui finit bien», confie Phil Mundwiller.

Des précédents et des règles obscures

Cet épisode rappelle des précédents. Le réseau avait bloqué, en 2012, le compte de la «Tribune de Genève» après la publication d'un tableau de Gustave Courbet, «L'Origine du monde», pour illustrer un article. Divers médias internationaux ont relevé ces dernières années que d'autres œuvres ont également fait les frais de la censure: une statue de Neptune à Bologne, la fameuse photographie de Kim Phuc montrant une fillette nue après une explosion au napalm au Vietnam... En 2015, Facebook avait assoupli sa politique et avait établi des standards relatifs à la nudité. «Nous autorisons les photos de peintures, sculptures et autres œuvres d'art illustrant des personnages nus», mentionne le géant américain dans ses statuts. D'où l'incompréhension face à la subite disparition de la vidéo de la Fondation de l'Hermitage. L'hypothèse la plus probable: des algorithmes feraient disparaître automatiquement certaines images susceptibles d'enfreindre les règles. Après vérification qu'il s'agit d'une oeuvre d'art, elles seraient rendues visibles à nouveau.

(ywe)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Gaston Gorgeton le 08.06.2017 15:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Supprimer Facebook encore mieux

    Le mieux serait de supprimer Facebook tout court

  • Brat le 08.06.2017 15:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    N'importe quoi

    Super drôle dans la vie actuelle, plus un téton qui dépasse mais de la violence en pagaille, décapitation etc.... décidément la terre ne tourne plus rond

  • Vivi Debienne le 08.06.2017 15:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je rêve ?

    On à droit à tous les fessiers (ou plutôt gros Q) des starlettes (je suis polie) et on censure Modigliani? L'inculture est décidément la marque de notre époque.

Les derniers commentaires

  • Dany Tonnelier le 09.06.2017 22:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nul

    Il s'agit d'une uvre académique..

  • Duds le 09.06.2017 01:46 Report dénoncer ce commentaire

    Normal

    On peut tuer, violer, tortueer, se suicider en direct mais une peinture d'une femme nue??? Oh mon Dieu quelle horreur!

    • Sarah le 09.06.2017 14:24 Report dénoncer ce commentaire

      @Duds

      Dans le genre aberration, il y a encore mieux ! Les tétons des femmes sont interdits mais pas ceux des hommes (d'où l'autocollant "nipples" pour les photos nues des femmes)

  • lare enfette le 08.06.2017 23:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    du lard ou du cochon

    pourquoi un musée de cette renommée utilise-t-il Facebook? leur possibilité de personnalisation est quasi nulle. la verticalité des images à insérer est faite pour se la péter au niveau privé. Des images d'art valent au moins un site digne de ce nom.

  • freesson le 08.06.2017 20:50 Report dénoncer ce commentaire

    Un analgorythme ?

    Ce qui est inquiètant dans cette histoire c est le faite que toutes nos infos ne soient plus traitée que par des algorythmes , des machines et non plus par des personnes humaine ,,pour un réseau se disant social c est le ponpon,, on ne peux qu avoir très peur du futur ..quand on rèalise qu au bout du fil il n y a plus personne et que le sevice avec la clientelle existe de moins en moins et ceci mème dans le monde dit rèel ..

    • Dragnir le 08.06.2017 22:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @freesson

      skynet est là

  • max terieu le 08.06.2017 17:29 Report dénoncer ce commentaire

    Qui commande ?

    eeeh oui ! Pudibonderie américaine qui va dans le même sens que les idées islamistes... Cherchez l'erreur !