Vevey (VD)

16 novembre 2019 21:19; Act: 16.11.2019 21:19 Print

Féminiser le nom des rues: «Ça va créer le petchi!»

par Yannick Weber - Une majorité du Conseil communal a voté pour un postulat qui vise à féminiser les noms de rues ou d'espaces publics de la ville. Non sans quelques résistances.

storybild

A Genève, la Ville a soutenu un collectif féministe et a fait imprimer de vraies plaques comportant le nom de femmes. (Photo: L'Escouade)

Sur ce sujet
Une faute?

Le débat a été fleuri et parfois drôle, jeudi soir au Conseil communal de Vevey (VD). Milena Buckel, élue de Décroissance-Alternatives, a déposé un postulat qui demande à la Municipalité de favoriser la féminisation des noms des rues de la ville. Sous les yeux d'un public féministe venu manifester son soutien, la postulante a rappelé qu'à Vevey, seuls 3,6% des rues portent le nom d'une femme. Elle souhaite que la commune renonce à baptiser de nouveaux lieux avec des noms d'hommes tant que la parité n'est pas atteinte, et qu'une rue ou un lieu célèbre la Grève féministe du 14 juin dernier.

«Pas de vague déferlante de femmes»

Tout le monde a semblé s'accorder sur la pertinence, pour de futurs baptêmes, de privilégier des noms de femmes. Mais le postulat suggère aussi la possibilité de débaptiser des noms masculins pour les remplacer par des noms honorant des femmes, ce qui a crispé une partie des élus. De façon très terre-à-terre, le PLR Christian Roh s'est montré sceptique. «Je réfléchis aux conséquences. Il faudrait modifier le registre foncier. Et imaginez pour La Poste, et les documents personnels... ça va créer un certain petchi», a-t-il dit.

La plupart des partis se sont montrés partagés. «C'est surtout symbolique, il n'y aura pas de vague déferlante de femmes pour arracher les plaques des rue», a voulu rassurer Pascal Molliat (Vevey Libre). «Ce postulat m'a fait bondir. Il faut honorer les femmes pour leur oeuvre et leur caractère, mais pas parce que ce sont des femmes», a contesté Fabienne Despot (UDC).

Certains craignaient une forme trop contraignante, qui obligerait la Ville a débaptiser des noms déjà existants. Un argument battu en brèche par Alain Gonthier (Décroissance-Alternatives). «C'est un postulat qui «invite» la Municipalité à «étudier l'opportunité de faire une proposition». Si vous voulez trouver un poil de contrainte là dedans, il vous faut un très gros microscope», a-t-il estimé.

Une «place Elina Leimgruber»?

Le débat a permis à chacun d'y aller de sa proposition, noms de femmes à l'appui. «J'ai des endroits à vous proposer. La place devant l'Alimentarium, par exemple. On pourrait la nommer «place Elina Leimgruber», pour honorer la première syndique de l'histoire de Vevey», a proposé Danielle Rusterholz (PLR), sous les rires de ses collègues... et de la principale intéressée.

«On ne peut pas refaire l'histoire. La ville est un organisme vivant et millénaire. Je me déclare féministe, mais pas intégriste. Il faut aller de l'avant, mais pas vouloir effacer le passé», a ajouté l'élue. «Justement, la ville est un organisme vivant, qui n'est pas immuable. Il est donc temps que cela change», a conclu l'auteure du postulat, juste avant son acceptation en vote à main levée.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • mlle-issa le 16.11.2019 21:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une fille

    L'égalité des sexes sur absolument tout tout tout que ça en devient ridicule...

  • Jean Peuplus le 16.11.2019 21:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Encore Vevey !?

    C'est vrais que ces temps avec la fête des Vignerons, les problèmes politiques, les impôts en moins.. Vevey a vraiment pas d'autre chose à faire de plus important que de dépenser de l'argent pour ça..

  • Toxy Coe le 16.11.2019 21:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pffffffffff

    Mais c'est bientôt fini avec ces crétineries ou bien quoi ?!?!?!

Les derniers commentaires

  • Observator le 17.11.2019 23:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La connerie c'est aussi féminin.

    Comment redorer l'image de Vevey ou essayer de faire oubliez le fiasco financier de la Fête des Vignerons! On peut reconnaître à Vevey une certaine créativité ! Pas une semaine sans u e petite spécialité bien de La région! Des municipaux jugés coupables un gouffre à 16 millions, un déficit chronique, une politique du tout pour le vélo rien pour les autos, des bobofs proprios du coeur de la ville qu'ils paralysent . Franchement meme Venise est plus facile à tenir hors de l'eau, c'est dire ! Allez encore un fait qui marquera l'histoire de cette belle ville. Courage

  • Valérie Févi le 17.11.2019 23:20 Report dénoncer ce commentaire

    Viviscum

    Apparemment la ville de Vevey se porte bien. Les politiques ont un bonne méthode pour classer les priorités. Les membres de cette municipalité sont incompétents, la 1ère étant la 1ère femme syndic de cette commune.

  • Chrichri le 17.11.2019 22:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mouai

    Je me réjouis de passé sur le quai Gustavine Adorée ou sur la place Henriette Dufour! Mais je me demande à quoi ça sert.

  • Dr.Dézingue le 17.11.2019 22:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le Quizz du jour

    Pourquoi monsieur millo était resté dans le frigo ?

  • Guy Gnole le 17.11.2019 21:58 Report dénoncer ce commentaire

    Manipulation

    Merci chères feministes de monntrer à tous les Suisse qu'elle est votre vrai préocupation! Pendant que vous changer les noms des rues des femmes continuent à être exploitées à vivre dans l'inlégalité vous savez je parle de ces femmes que vous utilisez comme femmes de ménages nounous pour 5 CHF de l'heure etc.