Bains d'Yverdon (VD)

13 août 2019 10:44; Act: 13.08.2019 11:10 Print

Filmées à leur insu, elles finissent sur un site porno

Un homme a tourné des vidéos dans les bassins et les vestiaires du centre thermal et en a publié plus de 500 sur internet. Il a pu être interpellé.

storybild

(Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

C'est l'été passé que le Centre thermal d'Yverdon-les-Bains a été alerté du fait que des vidéos tournées entre ses murs circulaient sur des sites pornographiques. On y voyait des femmes, dans les bassins, dans les cabines ou se rendant aux vestiaires, capturées par la caméra d'un homme, assorties de titres tels que «Petite déesse au corps parfait» ou «Deux bonnes copines bien foutues». D'autres vidéos montrent l'homme se masturbant à proximité des baigneurs. Selon «24 heures», qui révèle cette affaire dans son édition de mardi, les plus de 500 vidéos publiées par le pervers totalisent près d'un million de vues.

La surveillance à l'intérieur des bains a été renforcée en collaboration avec la police, jusqu'à ce que l'homme soit pris en flagrant délit et interpellé en novembre dernier. Le Centre thermal a déposé plainte. Interrogée sur ce genre de cas, la directrice des Bains de Lavey indique que les cas de voyeurisme sont récurrents et que des mesures telles que l'interdiction d'utiliser son téléphone portable dans les bassins ont été prises.

Le quotidien vaudois relève également les difficultés juridiques associées à ce genre de cas. D'abord, le site étant hébergé à l'étranger, il est difficile d'en faire supprimer les vidéos. Celles tournées à Yverdon sont d'ailleurs toujours en ligne. Quant aux poursuites pour violation de la sphère intime, elles ne se font que sur plainte... pour autant que les victimes soient au courant. Les peines peuvent aller jusqu'à 3 ans de prison.

(ywe)