Genève

28 octobre 2019 06:07; Act: 28.10.2019 06:07 Print

Frontaliers et Vaudois seuls au volant? Une taxe!

Un élu propose que les travailleurs qui se rendent à Genève en voiture paient s'ils sont moins de trois personnes à bord.

storybild

(Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

L'idée, radicale, provient des rangs du MCG. Le député au Grand Conseil Patrick Dimier a lancé un projet de loi, soutenu par trois collègues de son parti, qui demande que ceux qui viennent travailler dans le canton de Genève en voiture soient soumis au paiement d'une taxe, à moins qu'ils n'aient opté pour le covoiturage, comme le relate «Le Matin Dimanche». Celle-ci serait «équivalente au double de la carte journalière des TPG», qui se monte à 10 francs, selon le texte proposé par l'élu. Quant à ceux qui se rendraient à Genève de manière ponctuelle, ils n'y seraient pas soumis.

La mise en place d'une telle mesure devrait être débattue. L'élu laisse une marge de manœuvre quant à sa concrétisation. Interrogé sur l'idée, le député socialiste Thomas Wenger n'y croit pas. D'une part, un tel péage serait contraire à la Constitution fédérale. Il préférerait, pour désengorger le trafic, des incitations au covoiturage plutôt qu'une telle taxe. De plus, il estime qu'il ne s'agit là que d'une façon de cibler une fois de plus les frontaliers français. L'élu MCG s'en défend. Pour preuve: les Vaudois passeraient aussi à la caisse.

(ywe)