Lausanne

20 février 2019 07:17; Act: 20.02.2019 10:49 Print

Futurs profs fâchés par un questionnaire mal ficelé

par Frédéric Nejad Toulami - Un examen mal présenté provoque la colère d’enseignants en formation. Le recteur relativise la situation, tandis qu'un syndicat étudiant demande l'annulation de tous les échecs.

storybild

La haute école avait déjà connu un couac en juillet 2018. (Photo: Philippe Maeder / 24 Heures)

Sur ce sujet
Une faute?

Une cinquantaine de recours ont été déposés depuis vendredi contre un examen de la Haute École pédagogique (HEP). En cause, un module obligatoire qui a provoqué un fort taux d’échecs. «Nous avons formé un minicomité de crise pour gérer le flot de courriels reçus et nous avons appris hier que des étudiants qui avaient pourtant réussi allaient nous aider à payer une partie de la facture de l’avocat mandaté», dit une participante.

C’est un questionnaire à choix multiples (QCM) qui provoque ces remous. Les formateurs avaient spécifié qu’il n’y avait qu’une bonne réponse possible par question. Or, dans six cas, deux réponses étaient valables. De plus, répondre faux était synonyme de points en moins alors que ne pas répondre n’apportait aucun point. Une solution préférée par plusieurs élèves. «C’était très déstabilisant, on ne comprenait pas alors qu’on avait révisé comme des fous», reprochent certains.

Pour recourir auprès de la commission adéquate, un émolument de 400 fr. par personne est demandé. Une somme élevée pour certains, qui pourraient alors être contraints de renoncer. Autre souci, le risque qui pèse sur les carrières de ces profs en herbe: si l’accès au gymnase (secondaire 2) ne leur est pour l’heure pas fermé, ils ne pourront pas postuler ces prochains mois pour un stage en cours d’emploi dans le secondaire 1, notamment ceux en échec définitif à cause de ce module, que beaucoup jugent comme non essentiel à leur profession.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • AC le 20.02.2019 08:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    HEP les pires études

    Le problème n'est pas le QCM, ce n'est que la partie immergée de l'iceberg. La formation de la HEP est majoritairement composée de cours de remplissage donnés par des gens qui le plus souvent, au niveau secondaire 1 ou 2 sont moins compétents que leurs élèves parfois titulaires de doctorat. Les cours sur Vigotski (le Dieu de la pédagogie) sont pathétiques. Je ne parle même pas du Freud conspué et dénigré de tous mais que les enseignants de la HEP continuent de porter aux nues. On bourre le crâne de ces étudiants de niaiseries alors que le problème fondamental en classe sera la gestion de la classe et ça personne n'en parle réellement faute de vrais compétences. La formation HEP est une vaste fumisterie. Du temps perdu à faire le poing dans sa poche. C'est ça qui fâche!

  • Fanny le 20.02.2019 08:48 Report dénoncer ce commentaire

    Et se remettre en question d'abord ?

    L'un des principaux problèmes à la HEP vis-à-vis des autres universités, c'est que les étudiants pensent très souvent obtenir leurs diplômes de fait et ne réalisent que les efforts minimums et à la dernière minute. Quand j'ai suivi mes cours là bas, j'ai été hallucinée par le niveau de je-m'en-foutisme des autres étudiantes comparées à mon expérience UNIL... Non, ce n'est pas parce qu'on est inscrit à un cours qu'on obtient un diplôme. Se remettre en question avant de crier au scandale dans les journaux.

  • Dominique le 20.02.2019 08:52 Report dénoncer ce commentaire

    La Hep, la honte des hautes écoles

    Faisant partie des étudiants ayant réussi cet examen, je suis bien placée pour me joindre objectivement aux plaintes des recourants. Le module ENS, ses contenus aussi bien que ses enseignants est tout simplement à mettre au rebu ou à revoir de fond en comble en procédant notamment à force de licenciements. Nous tous, étudiants de la HEP, avons plusieurs années d'étude derrière nous, avons l'habitude de travailler dur et de relever les défis académiques, c'est donc en connaissance de cause que nous pouvons affirmer l'incompétence scandaleuse de trop nombreux professeurs de la HEP.

Les derniers commentaires

  • Patrick le 21.02.2019 12:16 Report dénoncer ce commentaire

    Module ENS31 problématique depuis long

    Pour ma part je souffre. J'ai réussi mes modules mais je ne veux plus être prof. Certains vont me dire que c'est mal engagé. J'enseigne pourtant depuis des années comme beaucoup de mes futurs collègues d'ailleurs. C'est une année difficile mais plus que cela c'est une année maltraitante. Cela ne serait pas aussi pénible si l'institution maltraitante n'exigeait pas notre bienveillance systématique... Combien de PRAFO discriminants et dans le chantage? Le test de cet examen n'est qu'un petit symptôme. Saviez vous que deux étudiants avaient fait une tentative de suicide?

  • Le SPES le 21.02.2019 08:45 Report dénoncer ce commentaire

    Honte

    La HEP est une insulte aux étudiants sérieux. Postes d'enseignant-copinage, voire népotisme, incompétence crasse, et, depuis ses débuts, ce sont des cours-prétextes où les enseignants bénéficient honteusement d'un laxisme des autorités de gauche. C'est une des rares écoles où le niveau des enseignants est plus faible que celui des étudiants.

  • Edwin Barton le 20.02.2019 21:29 Report dénoncer ce commentaire

    Soumission immédiate !

    Les étudiants sont en tort ! Ils doivent, inférieurs aux enseignants qu'ils sont, plier le genou, baisser la tête et se soumettre sans discussion au verdict implacable de leur échec lamentable ! Les riches et les puissants ainsi que les politiques qui dirigent la grande HEPL sont naturellement supérieurs aux petits étudiants. Les milliardaires doivent nous gouverner ! Que tous se soumettent !

    • Kaya M le 21.02.2019 11:27 Report dénoncer ce commentaire

      Lot of laughs

      @Edwin

  • Lb le 20.02.2019 20:31 Report dénoncer ce commentaire

    Lb

    Les 400.- à payer pour pouvoir faire recours sont une honte! Et je pense que comme tous, je trouve qu ils nous prêche une chose, mais en faisant l inverse.

  • serge le 20.02.2019 20:06 Report dénoncer ce commentaire

    24HEURES

    ARTICLE DANS 24HEURES UN PEU PLUS PRECIS

    • marcus le 20.02.2019 20:32 Report dénoncer ce commentaire

      pas que

      et encore, il manque bcp d'info.