Lausanne/Genève

12 juin 2019 12:58; Act: 12.06.2019 13:15 Print

Huit femmes enceintes sur dix prennent des médocs

Une grande étude européenne va examiner les incidences de la prise de médicaments durant la grossesse. Le CHUV et l'Uni de Genève y participent.

storybild

(Photo: Keystone/Ennio Leanza)

Sur ce sujet
Une faute?

Alors que huit femmes sur dix prennent un traitement durant leur grossesse, il existe encore peu de certitudes sur l'innocuité de certains médicaments. Le CHUV à Lausanne participe à un projet de recherche et lance une consultation spécialisée.

En avril dernier, un partenariat public-privé appelé ConcePTION s'est vu attribuer une subvention de plus de 28 millions de francs sur cinq ans par le programme européen IMI2 (Innovative Medicines Initiative). Le consortium ConcePTION a pour objectif de combler les nombreuses lacunes de la recherche liées à l'utilisation des médicaments par les femmes enceintes ou qui allaitent.

Ce projet réunit 52 partenaires issus de 22 pays dont la Suisse (CHUV/UniGE), l'Agence européenne des médicaments, des fabricants de médicaments, des universités, des organisations de santé publique et les membres du réseau européen de spécialistes en tératologie. Il entend trouver des solutions afin de résoudre ce problème de santé publique qui dure depuis plusieurs décennies.

Lait maternée collecté au CHUV

Alice Panchaud, du Service de pharmacie du CHUV, et son groupe de recherche ont reçu la mission de coordonner plusieurs études cliniques visant à collecter des échantillons de lait maternel de femmes sous traitements dans plusieurs pays européens afin d'alimenter une biobanque en Suède.

L'objectif est de mieux comprendre comment les médicaments sont excrétés dans le lait et si les quantités retrouvées sont à risque pour le bébé. A l'heure actuelle, les informations disponibles sont en effet encore discordantes. Une situation qui pousse souvent les femmes à arrêter un traitement nécessaire par peur de nuire à leur enfant.

En attendant les retombées concrètes de cette recherche, les Services de pharmacie et d'obstétrique du CHUV ont lancé, début mars, une consultation grossesse et médicaments à la Maternité du CHUV, destinée aux femmes devant prendre un traitement chronique ou aigu durant leur grossesse, a indiqué l'Hôpital universitaire vaudois mardi dans un communiqué.

(ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Laure le 12.06.2019 14:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cobayes

    Excellent programme. Mais faudrait également prendre en charge la médecine naturelle pour les femmes enceintes. Toute cette chimie n'est pas bonne.

  • Liberland le 12.06.2019 14:22 Report dénoncer ce commentaire

    Insulaires heureux

    est ce pire que les pesticides sur les cerises fraises et tout le reste et les ondes ultrasons qui empêchent de dormir chez les gens hyper connectés, rongés par des millions de cancers mais le pire des maux est le natel les ondes sont néfastes et énervent les gens, on le remarque dans le rue tout ces gens tendus et malheureux qui vivent au dessus de leurs moyens et roulent en belle voiture, c est mauvais tout ça !!! Il y a des vies bien plus saines et heureuses sans matériels, de plus en plus quittent l enfer UE pour d autres cieux

  • yo-yo le 12.06.2019 13:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    poison pour l'humanité

    les firmes pharmaceutiques les médecins se frotte les mains car si les patients qui prennent les médicaments nuisible pour la santé nuisible pour leur enfant et qui provoque des maladies et des malformations et tous c'est firme sont heureux car ils ont plein d'argent les poches pour nous donnez-nous directement une pilule pour mourir ça ira mieux que nous faire mourir à petit feu et et faire souffrir l'humanité

Les derniers commentaires

  • Perret le 12.06.2019 20:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et les asthmatiques...?

    J'ai de l'ashme, je dois prendre 2x doses de corticoïdes par jour. Le seul traitement de fond pour les ashmatiques qui existe à ce jour. Les 2 rares fois où j'ai oublié me suis réveillée avec une sensation d'étouffement. Ventolin et l'autre fois hôpital car ça ne passait même pas avec. Lors de ma grossesse j'ai bien été obligée de continuer le traitement: c'est ça ou je meurs étouffée dans les 24 heures! Le médecin, gynéco me disaient tous que c'était sans risque et de toute façon pas le choix :-( Mais je me pose des questions...

  • Coco le 12.06.2019 19:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Alternative santé

    Arrêtez de cautionner le lobby pharmaceutique!!!!

  • Grandes elles sont ?? le 12.06.2019 16:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Elles savent tout , sans rien savoir.

    Elles veulent leurre totale liberté , voilà ou sa mène , savent elles qu' elles sont enceintes , à se poser la question. Agire inconsciemment sur le phoetus et le bébé qui va naître, C ' EST CRIMINEL.

    • Sélection naturelle le 12.06.2019 18:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Grandes elles sont ??

      Tant que vous n'êtes pas responsable de cette grossesse, l'espoir est permis pour un avenir radieux au petiot qui est route.

  • Liberland le 12.06.2019 14:22 Report dénoncer ce commentaire

    Insulaires heureux

    est ce pire que les pesticides sur les cerises fraises et tout le reste et les ondes ultrasons qui empêchent de dormir chez les gens hyper connectés, rongés par des millions de cancers mais le pire des maux est le natel les ondes sont néfastes et énervent les gens, on le remarque dans le rue tout ces gens tendus et malheureux qui vivent au dessus de leurs moyens et roulent en belle voiture, c est mauvais tout ça !!! Il y a des vies bien plus saines et heureuses sans matériels, de plus en plus quittent l enfer UE pour d autres cieux

  • Laure le 12.06.2019 14:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cobayes

    Excellent programme. Mais faudrait également prendre en charge la médecine naturelle pour les femmes enceintes. Toute cette chimie n'est pas bonne.