Course-poursuite

07 mars 2011 20:37; Act: 08.03.2011 09:28 Print

Il fuit malgré des pneus éclatés par des tirs

par Joël Burri - Les polices vaudoise et lausannoise ont pris en chasse un fuyard. Ils ont dû tirer dans ses pneus pour l'arrêter.

Trajet approximatif du fuyard. Du centre vers un champ du Jorat.

Une faute?

Les agents ne s’attendaient pas à une telle course-poursuite samedi peu après 4 h. du matin. Il se sont inquiétés pour un automobiliste qui semblait faire un malaise à l’avenue de Beaulieu, au plein centre de Lausanne. Mais à la vue des agents le conducteur a soudain repris une belle vivacité. Il a pris la fuite à vive allure en direction du nord. Les gendarmes l’ont alors pris en chasse et ont appelé des renforts auprès des polices cantonale et de Lausanne.

Arrivé à l’entrée d’autoroute de la Blécherette, le chauffard a rencontré un premier comité d’accueil. Des policers l’attendaient avec des véhicules de fonction au travers de la chaussée. Peu impressionné, il est parvenu à s’engouffrer sur l’autoroute en roulant sur le trottoir et en manquant de peu de faucher un agent et en accrochant l’une des voitures de police. Il a pris l’autoroute en faisant des pointes à 180 km/h, sur ce tronçon limité à 100 km/h, jusqu’à la sortie suivante de Vennes.

Il a poursuivi sa fuite en direction de Moudon, n’hésitant pas à rouler à contre-sens sur cette route principale dont le centre est démarqué par un ilot. C’est là qu’un lecteur l’a croisé alors qu’il se rendait au travail: «Heureusement que la route est large! J’aurais pu me le prendre.» A-t-il confié à «20minutes».

Le fuyard a ensuite traversé le carrefour des Croisettes à Epalinges au rouge. «Il a quand-même un peu ralenti», note Olivia Cutruzzola porte-parole de la police vaudoise. Le conducteur a alors continué sa fuite et réussi à échapper à un nouveau barrage policier en fonçant à nouveau sur un policier et en touchant un nouveau véhicule.

Tir de sommation

Arrivé près de Montpreveyres, il a pris la route de Riau Graubon, et a tenté de semer les policiers dans les chemins forestiers du bois de Ban. Mais il s’est un peu perdu dans ce labyrinthe et s’est retrouvé sur un chemin non carrossable. Alors qu’il hésitait quelque peu, un agent a procédé à un premier tir de sommation. Son pneu avant droite a été endommagé.

Malgré cela le conducteur dont l’alcoolémie n’avait rien de spectaculaire a continué sa fuite en direction de la route de Berne. A l’arrivée de véhicules de police, il a tenté de fuir en traversant un champs, mais s'embourbe.

Un deuxième tir d’intimidation fini sa course dans son pneu avant gauche.
Son véhicule s’est enfin arrêté et la police a pu procéder à l’arrestation de l’individu. «Elle a été mouvementée», précise Olivia Cutruzzola. C’est au cours de cette dernière opération que le fou du volant a été légèrement blessé.

Du côté des forces de l’ordre, trois agents ont été également légèrement blessé. Quant à connaître les raisons de cette folle course-poursuite, l’enquête qui a été ouverte permettra peut-être de les établir. Une enquête interne a également été ouverte, comme chaque fois que des agents font usage de leur arme.