Lausanne (VD)

27 février 2019 12:45; Act: 27.02.2019 12:45 Print

Il trouve enfin un job, on lui fait faire du blanchiment

Un jeune homme a signé un contrat dans une agence immobilière. Les tâches qu'on lui a confiées ont fini par le faire condamner pour blanchiment d'argent.

storybild

La somme de 3550 fr. devait être glissée dans une enveloppe, en indiquant sur celle-ci une valeur de seulement 15 fr.

Une faute?

Même lorsque l'on signe un contrat, il faut rester prudent face aux demandes de son employeur. C'est ce qu'a appris à ses dépens un jeune employé de call center qui cherchait à quitter son job, raconte «24 heures».

Contacté par une prétendue agence immobilière zougoise, le jeune homme a signé un contrat et donné ses coordonnées bancaires à la société. Celle-ci lui a alors versé 3550 fr. en lui demandant de les envoyer par la poste à une adresse située à Moscou, en inscrivant sur l'enveloppe «documents immobiliers, valeur 15 francs».

Or, cet argent était le butin d'une arnaque, prélevée frauduleusement sur un compte en banque privé, explique le quotidien. Le propriétaire du compte ayant porté plainte, la manoeuvre a été découverte, et l'«employé» jugé puis condamné à 90 jours-amende avec sursis à Lausanne. Le procureur a estimé qu'il «n’a fait preuve d’aucune prudence et a suivi aveuglément les instructions d’un inconnu». Celui-ci, par contre, n'a pas encore été démasqué.

(rmf)