Semaine du cerveau

13 mars 2019 07:03; Act: 13.03.2019 10:49 Print

Après un AVC, sa passion du dessin lui redonne vie

Un illustrateur de 26 ans a miraculeusement survécu à une attaque cérébrale. Malgré les séquelles, il expose à la Semaine du cerveau.

Clément Di Chirico est un jeune illustrateur vaudois qui a survécu miraculeusement à une attaque AVC.
Sur ce sujet
Une faute?

Il venait de réussir sa première année à l’École professionnelle des arts contemporains de Saxon (VS). C'était les vacances. Mais ce funeste soir du 7 juillet 2011, presque tout semble s'être déchaîné contre Clément Di Chirico. Alors qu'il tenait compagnie à des amis fumeurs devant un restaurant de Martigny, le jeune étudiant a fait un malaise et s'est écroulé, terrassé par un AVC.

«L'ambulance avait mis un temps fou à venir. Une fois à l'hôpital de Sion, le scanner était en panne», se rappelle Geneviève, la mère du jeune homme de 26 ans. Ce soir-là même les éléments semblaient en vouloir à Clément. «La Rega devait l’acheminer aux HUG, à Genève. Une violente tempête a contraint l’hélico à se poser à Collombey (VS). L’ambulance a pris le relais. Mon fils était entre la vie et la mort», poursuit Geneviève encore incrédule face à une telle succession de vents contraires.

Sauvé aux HUG

Les médecins des HUG ont réussi un miracle. Après un coma et quatre ans de combat, ce natif de Zurich qui a grandi à Lausanne finit par décrocher son diplôme d'illustrateur en 2015, malgré une hémiplégie et bien d'autres séquelles consécutives à son AVC. «Tout mon côté gauche était paralysé», relève le Vaudois en souriant. Lequel a mené de nombreux autres combats. «J'ai dû faire beaucoup d'efforts de sociabilité car j'étais devenu agoraphobe», se souvient le jeune homme de 26 ans.

Depuis lundi, dans le cadre de la Semaine du cerveau, ce jeune à l’AI participe à une exposition collective au CHUV . Toutes les œuvres ont été réalisées par des personnes touchées par une atteinte cérébrale.

En 2017, lors d’une expo à Montreux (VD), Clément Di Chirico a donné 50% des recettes à l’association Fragile Suisse. Le succès était au rendez-vous: grâce au bouche à oreille, ses illustrations ont été achetées par des amateurs en... Chine qui avaient vu des photos des œuvres du Vaudois.

Depuis, la fascination de Clément Di Chirico pour ce pays d'Asie n'a fait que croître. «Je prends des cours de mandarin. Je rêve d'être édité, de pouvoir vivre à 100% de mon art et d'aller exposer en Chine.»

Frontière ténue et absurde entre la vie et la mort

En attendant, celui dont le chemin de la résilience passe par des dessins en noir et blanc qui, de manière ou consciente ou pas, dévoilent cette frontière absurde et ténue entre vie et mort s'esquisse une nouvelle vie. Avec beaucoup de défis.

Et il prend un malin plaisir à déjouer les pronostics défavorables. Les spécialistes l'avaient préparé à une vie en fauteuil roulant? Il s'apprête à courir les 4 km de Lausanne, en mai. «Mes physios sont extraordinaires. Ce sont eux qui m'aident», s'enthousiasme-t-il. «Même quand le ciel est gris, il garde sa bonne humeur», se félicite Geneviève. En fond sonore, les mots de Renaud tonnent: «Toujours la banane, toujours debout. Retapé, remis sur pieds. Ressuscité.»


(apn)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • marc le 13.03.2019 08:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Exemple

    Ce jeune homme est un exemple de courage et de pugnacité, quand certains pour des petits bobos se plaignent et se mettent en arrêt de travail ils devraient en prendre de la graine. Dans la vie rien n'est acquis, beaucoup d'entre nous ne connaissent pas le sens de l'effort et du travail. Encore bravo à ce jeune homme qui a été porté par sa passion, belle et longue vie à lui.

  • fran27 le 13.03.2019 07:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo

    Très beau témoignage et bravo à lui pour son combat de chaque jour et à ses thérapeutes

  • Nico. le 13.03.2019 07:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Happy

    Bravo ! Je souhaite à ce jeune battant beaucoup de joies, de bonheurs et une longue vie en bonne santé !

Les derniers commentaires

  • Moi le 13.03.2019 20:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Malade

    Mon mari a une métastase au cerveaux. Il a perdu sa mémoire court. A paremente certains personne ce rond pas compte à quelle point ces dur

  • Nick le 13.03.2019 19:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et pis ?!

    ET PIS ?? franchement... rien à secouer!! Quel exploit!! Bravo!! Tu passes dans 20 Minutes !!

  • Elisabeth J. le 13.03.2019 17:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Respect à vous !

    Magnifique personne ! Un immense bravo à son courage et à sa volonté. Très beaux dessins, ce qui ne gâche rien ! Beaucoup de succès à lui !

  • Daniel le 13.03.2019 16:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le sens de la bienveillance

    Quand je lis la majorité des commentaires, je suis éberlué. Combien y-a-t'il d'individus dans ce lot de compassion exacerbée qui, aveuglément et en d'autres articles moins touchant, ont tiré à boulets rouges sur les bénéficiaires de l'AI avec pour seul alibi les préjugés dont ils s'abreuvent quotidiennement? Combien y-a-t'il de personnes combatives et courageuses, au bénéfice de l'AI, à l'instar de ce jeune homme, mais dont l'histoire n'intéresse pas les médias parce que jugée insuffisamment poignante pour faire pleurer dans les chaumières? Méditez donc quotidiennement sur le sens de la bienveillance.

    • arla le 13.03.2019 17:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Daniel

      Ton commentaire n'est pas dénué de bon sens, mais pourquoi ne vois-tu pas en ce jeune homme, médiatisé grâce à son art, un porte-parole de toutes ces personnes qui souffrent elles aussi, mais anonymement..? Ce n'est pas pour autant que nous ignorons sciemment leur existence... Nous nous réjouissons simplement que ce jeune homme ait pu, malgré son grand handicap, à sublimer son marasme existentiel, et qu'il ait pu avec résilience, transformer son malheur en art de vivre, en devenant simplement un artiste de talent...

  • Insomnie le 13.03.2019 15:04 Report dénoncer ce commentaire

    Kirikou

    "ChiricoU n'est pas grand, mais il est vaillant" :-) On dirait que la poisse et la malchance s'étaient liguées contre lui... mais il a une sacrément bonne étoile!! Longue et bonne route, jeune homme!